Ultimate magazine theme for WordPress.

Abidjan : Il frappe sa mère, le juge le condamne à 12 mois ferme

le tribunal de Yopougon
0

Fortes émotions lundi 14 mars à l´audience correctionnelle des flagrants délits de Yopougon. Ehouman Narcice, 47 ans, se retrouve devant les juges pour « violences exercées sur sa mère » dame Gabhi Kouameno Germaine. Celle-ci est la plaignante.

Le prévenu demande pardon tout de suite. Il révèle qu’il ne sait pas ce qu’il s’est passé pour qu’il batte sa mère. Il avance qu’il était pris d´une démence, de troubles mentaux. Mais, il était très cohérent à la barre.

Sa mère se rétracte. Elle plaide pour qu´on le relaxe.

jeuge

– » Mon intention n´était pas qu´on le mette en prison. Je vous prie de le libérer », dit la dame.

– » Madame, ici c´est la Justice. Nous, quand un cas arrive ici, on juge au nom du peuple de Côte-d’Ivoire. Et puis supposons qu´on le libère, où va-t-il habiter ? Il va encore vous battre », dit le juge.

-« Il va habiter chez son petit frère. Il est ici dans la salle. Vous pouvez lui demander », reprend la dame.

– » Vous voulez qu’il batte aussi son petit frère ? Vous voulez créer des problèmes à votre deuxième enfant ? », demande le juge.

Le petit frère lève la main. Il veut parler. Le juge le lui concède. Il vient à la barre. Il explique que ce sont des incompréhensions. Sinon son grand frère n´a pas usé de violences envers leur mère. Il se dit prêt à l´accueillir chez lui.

Le procureur estime que ce serait une grave erreur si on libérait le prévenu sur la base des émotions de sa mère.  » Je comprends l´émotion d´une mère mais son fils qui le bat alors qu’il a 47 ans est un danger pour la société et pour elle-même. Donc il faut le condamner. Ainsi, il…lire la suite ici

laissez un commentaire