Ultimate magazine theme for WordPress.

Affaire Amina Poté : L’avocat de Kouthia plaide sa culpabilité…il risque gros

L'humoriste Samba sine alias Kouthia
0

L’affaire opposant l’humoriste Kouthia et son ex, collaboratrice Amina Poté a été évoquée hier mercredi 22 novembre devant la barre du tribunal Correctionnel de Dakar. L’animatrice est absente à l’audience alors que la dernière fois, elle avait sollicité le renvoi pour pouvoir assister au procès. Quant au prévenu Samba Sine, il a catégoriquement nié les faits qui lui sont reprochés. Et accuse son ex femme d’être à l’origine de tous leurs problèmes.

À la barre, Kouthia a contesté les faits qui lui sont reprochés et regrette l’absence de la plaignante. « Elle devait venir pour me rendre hommage. Je l’ai tiré des ténèbres pour la sortir de la lumière », a déclaré l’humoriste qui soutient avoir été victime de chantage de la part de son ex épouse. « Elle m’a fait chanter. Elle me réclamait de l’argent et quand j’ai refusé elle a monté des audios qu’elle a envoyé à Amina et Pape Cheikh Diallo. Par la suite, j’ai été licencié sans droit.  » J’étais le deuxième époux de ma femme, parce qu’elle avait un autre mari toubab. Quand je l’ai prise en flagrant délit d’adultère avec ce dernier, elle a menacé de me détruire si jamais j’en touchai un mot à sa mère. C’est là que je lui ai dit de publier ce qu’elle voulait puisque je savais qu’elle n’avait rien de compromettant de moi », dit-il.

Il poursuit : « elle a entendu des audios dans lesquels je l’ai traité de lesbienne. Elle m’a accusé d’avoir tué un autre animateur de la télé, d’avoir fait un harcèlement sexuel. Ces audios ne sont pas authentiques puisqu’ils ont été montés ». Prenant la parole, le procureur lui a fait savoir que la voix qu’on entend dans les audios ressemble à celle de Kouthia.  » c’est un montage. Avec la nouvelle technologie, tout peut se faire », répond-il dans son propos rapporté par Dakaractu.

À signaler qu’Amina Poté partie civile dans cette affaire est absente de l’audience. Par contre, son conseil Me Abdy Nar Ndiaye relève la constance des faits. « Nous avons produit une documentation en ce sens. Nous modifions juste une chose ; nos demandes d’intérêt civil. Nous réclamons le franc symbolique », a-t-il laissé entendre. Le parquet a requis une application de la loi pénale contre le mis en cause.

Du côté de la défense, Me Djiby Seydi a lors de sa plaidoirie démenti son client Kouthia. « Je dois vous faire part de ma gêne dans ce dossier. Il y a des audios que la morale réprouve et que je n’ai pas voulu vous faire écouter. Mon client a contesté les faits en soutenant que cette voix qu’on lui prête n’est pas sienne. Ça serait très difficile de croire que cette voix n’est pas sienne. Cette voix est la sienne. Ces propos sont les siens. C’est bien lui qui a tenu ses propos diffamatoires. C’est l’élément de publier qui manque et on a aucune preuve qui montre que c’est Kouthia qui a diffusé ces audios », a plaidé la robe noire qui demande la disqualification des faits en une injure non-publique qui est une contravention. L’affaire a été mise en délibéré au 10 janvier prochain.

laissez un commentaire
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra