Ultimate magazine theme for WordPress.

Amadou Ba annonce des réformes dans la politique fiscale

0

La sortie du président de la Confédération nationale des employeurs du Sénégal (Cnes) sur la supposée préférence de Macky Sall au privé étranger au détriment des locaux dont il fait partie, continue de faire du bruit. Hier, c’était au tour du Premier ministre de montrer de visu sa préférence et de clamer son appartenance locale.

Amadou Ba dont a pu se libérer toute une demi-journée pour marquer son amour pour le privé national. « Nous sommes tous des militants du parti de l’entreprise. Il faut que l’entreprise vive, qu’elle fasse des bénéfices. L’Etat est actionnaire dans toutes les entreprises, car nous avons intérêt qu’on nous verse beaucoup plus de ressources. Nous sommes militants dans le parti entreprise et siégeons dans le conseil d’administration », a déclaré le Premier ministre.

Amadou Ba ne s’en est pas limité là. Il a pratiquement dit oui à toutes les requêtes du patronat. « Une réforme fiscale de grande envergure sera initiée incessamment. Le ministre des Finances a été instruit de mener les échanges. L’objectif est d’améliorer la simplicité de notre stratégie fiscale, accroître l’efficacité, la transparence et l’équité. Le ministre des Finances vous conviera à des rencontres pour échanger. Et pourquoi ne pas arriver à baisser certains impôts ?», a dit le Premier ministre pour répondre au président du Cnp, qui l’a interpellé en ces termes : « Le budget 2023 n’épargne pas l’entreprise, alors que la compréhension que nous avons du programme Yaataal, c’est pour l’élargissement de l’assiette fiscale, wagni, c’est pour la baisse de la pression fiscale pour le contribuable, yamalé, pour l’équité fiscale. Pourquoi les dispositions fiscales s’appliquent au Yaataal et ignore le voilier », s’interroge-t-il dans les colonnes du journal Le Quotidien.

Amadou Ba, qui était parmi « ses amis et proches », a abondé dans le même sens que le patronat sur la question du contenu local dont Baïdy Agne et ses collègues veulent l’élargissement dans tous les autres secteurs. « Nous plaidons pour l’élargissement du contenu local dans les secteurs aussi por­teurs que stratégiques comme l’énergie, les infrastructures, l’industrie pharmaceutique, etc. Mieux, par souci d’efficience et de flexibilité, nous proposons au gouvernement la mise en place d’une loi générale sur le contenu local permettant des déclinaisons réglementaires juridiques en fonction de la nature du secteur », a plaidé le président du Cnp. « Une loi générale sur le contenu local. Pourquoi pas ? Le gouvernement est ouvert aux suggestions susceptibles de faire évoluer les choses », a esquissé Amadou Ba. Qui a pris le soin de rappeler point par point le chapelet d’actions positives entreprises par l’Etat pour l’essor du privé national.

laissez un commentaire
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra