Ultimate magazine theme for WordPress.

Augmentation illégale de prix : 723 tonnes de ciments saisies à Mbour

0

Les services du commerce de Mbour (ouest) ont procédé à une saisie de 723 tonnes de ciment auprès d’une quarantaine de commerçants qui avaient opéré une hausse unilatérale sur le prix du produit. « Au total, 41 vendeurs de ciment ont été visités et tous sans exception vendaient le sac à un prix oscillant entre 3800 et 4000 francs Cfa. Nous avons procédé à une saisie de 723 tonnes », a fait savoir Papa Amadou Bigué Ndiaye lors d’un point de presse, rapporte l’APS.

Il a souligné que cette opération avait été menée à la suite de réclamations et de plaintes des populations auprès des agents des services du commerce, lesquels, appuyés par les forces de sécurité ont effectué une descente dans les communes de Malicounda, Nguékhokh et Mbour. Ndiaye a insisté sur le fait que ces commerçants avaient augmenté illégalement le prix du ciment, alors qu’un arrêté l’homologuant avait été déjà pris par les autorités le 9 septembre.

« Dans la région de Thiès, il s’est trouvé que la tonne de ciment doit être vendu à 74000 FCFA à raison de 3700 FCFA le sac. A Mbour, nous avons constaté que la plupart des vendeurs ne respectaient pas les prix », a-t-il expliqué, en soutenant que certains vendaient même la tonne à 80.000 francs au lieu des 74. 000 francs. « Nous avons des cas de pratique de prix illicite, des cas d’infraction aux règles de facturation car pour cacher un peu leur prix, ils préfèrent ne pas donner de factures », a déploré M. Ndiaye.

Il a évoqué la possibilité de restituer le produit aux contrevenants qui accepteraient de payer une amende tout en consentant à vendre désormais le ciment aux prix homologués. « Nous ferons une demande de confiscation adressée au juge. Pour les cas de pratique de prix illicite, l’amende c’est de 100 mille FCFA à 200 millions », selon la loi de 2021, a-t-il relevé, en assurant que d’autres contrôles inopinés allaient être organisés.

« Quand l’Etat homologue le prix d’un produit, cela doit être respecté. Force restera à la loi, on va faire des contrôles dans les coins et recoins de Mbour. Ces infractions seront lourdement sanctionnées », a ajouté Papa Amadou Bigué Ndiaye.

laissez un commentaire