Ultimate magazine theme for WordPress.

Complots contre Sonko dans Yewwi Askan Wi…Ils vont le bouffer

2

Ousmane Sonko est le dernier venu de la scène politique et il est très vite monté en puissance. Sa troisième place à l’élection présidentielle de 2019 a fait beaucoup de jaloux dans la classe politique. Et aujourd’hui, il s’est érigé comme le chef de l’opposition devant Abdoulaye Wade et son fils Karim, et devant aussi Khalifa Sall et Serigne Moustapha Sy. Et cette ascension fulgurante l’a imposé à la tête de cette coalition hétéroclite qu’est Yewwi Askan Wi…Mais celle-ci risque d’être pour Sonko, un tunnel sans fin.

Yewwi Askan Wi est une coalition accidentelle. Cette grande coalition de l’opposition qui regroupe le Pastef d’Ousmane Sonko, Taxawu Senegaal de l’ancien maire de Dakar Khalifa Sall et le Parti de l’unité et du rassemblement (PUR) du marabout politicien Serigne Moustapha Sy, a été officiellement lancée ce jeudi 2 septembre 2021. Et depuis lors, les autres formations politiques de ladite coalition profitent du train à grande vitesse de Pastef pour gravir des échelons.

Khalifa Sall qui était un mort politique depuis sa sortie de prison, a redoré son blason pour se hisser comme une des voix audibles de l’opposition. Serigne Moustapha Sy qui était craint et vu comme un  « intouchable » avec son manteau de « marabout », a sociabilisé son image et transformé l’homme spirituel et inaccessible qu’il était en un opposant « sauveur » du peuple. Et toutes ces avancées de Khalifa Sall et transformation de Serigne Moustapha Sy ont été rendues possible par leur proximité d’avec Ousmane Sonko…

A l’intérieur de Yewwi Askan Wi, tout le monde profite de la popularité de Ousmane Sonko. Leur audience ont augmenté et ils font la pluie et le beau temps dans Yewwi . Tout comme Aïda Mbodj qui ne jure que par la coalition Yewwi à qui elle prête le pouvoir de sauver le Sénégal. Les propos d’Aïda Mbodj ont eu une telle portée car elle a parlé sous le couvert de Yewwi. Même Déthié Fall nouveau chef de parti est subitement devenu un leader charismatique parce qu’il parle au nom de Yewwi de…Sonko.

Et aujourd’hui dans Yewwi, Ousmane Sonko est le leader le plus choyé mais aussi le plus surveillé et canalisé. Car tout est mis en œuvre pour ne pas le voir quitter la coalition. Et pour cela, les autres leaders lui font entendre que ce qu’il veut entendre. Et lui font voir que ce qu’il veut voir. Khalifa Sall, Barthélémy Dias, Aïda Mbodj et Malick Gakou concoctent sans cesse des stratégies pour guider Ousmane Sonko dans un tunnel sans fin…le but est de contrôler le leader du pastef pour monter en puissance…Mais aussi pour le laisser couler au finish.

Selon une source interne, « Sonko est constamment victime de mensonges de la part des autres leaders qui ne veulent pas qu’il voit la réalité en face ». Ce fut le cas des investitures à Pikine et Guédiawaye. Mais aussi pour les investitures à Ziguinchor où Sonko a été poussé par les leaders de Yewwi Askan Wi de se présenter sachant qu’une défaite de Sonko devant Abdoulaye Baldé ou Benoît Sambou marquera la fin de sa carrière politique…Alors il a été poussé dans l’antre du lion par ses « camarades ».

Selon notre source, « Sonko ne voulait pas se lancer dans la course à la mairie de Ziguinchor préférant se réserver pour les Législatives car il voulait être au-dessus de la mêlée comme Idrissa Seck et Macky Sall. Mais des responsables de la coalition qui veulent le voit chuter aux Locales, l’ont convaincu de se frotter à Baldé et Benoît Sambou. Et dans cette arène politique de Ziguinchor, Sonko risque de laisser sa peau…Et d’y enterrer toute sa vie politique.

La Rédaction de xibaaru

Afficher les commentaires (2)