Coronavirus: Le maire de Latmingué mène le combat…

Le maire de Latmingué Macoumba Diouf a apprécié à leur juste valeur les 5 mesures phares et « courageuses » prises par le président Macky Sall pour contrer la progression et à terme stopper le coronavirus au Sénégal.
Ainsi, pour répondre favorablement à cet élan, l’édile de la commune de Latmingué, a procédé dès le lundi 16 mars à l’évacuation des étudiants ressortissants de la commune de Latmingué à l’Université Cheikh Anta Diop qui abrite la plus forte communauté estudiantine de ladite commune, soit 2 jours après la mesure présidentielle de fermeture des écoles et universités du 14 mars 2020. Ceci en louant des bus pour le transfert de tous les étudiants qui ont souhaité rejoindre leurs foyers d’origine.
Il a ensuite convoqué à sa mairie une réunion d’information et de sensibilisation des identités remarquables de sa commune qui appartiennent aux différentes couches socioprofessionnelles de sa population estimée à 40.000 âmes et vivant dans 84 villages sur un territoire de 328 km2. Ces acteurs sont notamment les responsables des structures de santé (postes et cases de santé), les guides religieux et maîtres coraniques, les responsables des marchés locaux et les responsables de l’éducation (Présidents de CODEC et de CGE).  Cette rencontre dont les recommandations devraient être relayées par les participants, a été suivie par une communication à plus large échelle avec une déclaration du maire diffusée par toutes les radios locales couvrant le département de Kaolack sur les mesures prises par le chef de l’Etat avec un focus sur l’interdiction des regroupements et les mesures d’hygiène, et l’abstention à la fréquentation des marchés hebdomadaires environnants.


Le Dr Diouf a ensuite organisé une caravane d’information et de sensibilisation en collaboration avec la sous brigade d’hygiène pour sillonner la commune. Il a également lancé un appel pour la mobilisation, dans chaque village,  une équipe comprenant le chef de village, les enseignants et les étudiants de retour et autres bonnes volontés bien au fait de la pandémie, pour assurer la sensibilisation de proximité en insistant sur le fait que « les enfants qui ont quitté l’école et les daaras doivent rester à la maison ».
Pour aider à la mise en œuvre des mesures d’hygiène, il a mobilisé une enveloppe de 2 millions de francs CFA pour l’acquisition et la distribution, sous forme de don, des produits et petits matériels d’hygiène divers (gels hydro alcooliques, kits lave-mains, savon, eau de javel…) aux postes et cases de santé, aux mosquées, grand-places (arbres à palabres), aux marchés et aux écoles.
De son côté, la jeunesse de Latmingué s’est appropriée ces orientations à travers des initiatives des jeunes de certains villages (Saré Daga, Keur Soukoum, Keur Diwré…) qui ont utilisé les produits fournis par le maire pour faire le tour des ménages pour une distribution suivie de sensibilisation et de démonstration sur les bonnes pratiques.
La même attitude a été adoptée par les ressortissants mobilisés derrière leur maire et c’est ainsi qu’un ressortissant venu de l’Espagne le 14 mars 2020 par vol d’Air Sénégal a envoyé son billet au maire par whatsapp avant d’aller directement à l’Hôpital régional Elhadj Ibrahima Niass de Kaolack pour se faire contrôler à nouveau malgré un premier contrôle négatif à l’AIBD. Ce dernier a été mis en observation après des prélèvements envoyés à Dakar et dont les analyses parvenus quelques jours après portent la mention « NÉGATIF ». Un médecin assermenté a d’ailleurs attesté cela sur le document attaché…