Ultimate magazine theme for WordPress.

Covid-19: Une nouvelle forme de la maladie frappe à nos portes

0

En début d’année 2020, la progression rapide d’un virus jamais connu à Wuhan venait de faire son apparition avec des conséquences fâcheuses connues de tous.

La Pandémie avait bouleversé des vies et changé le mode de vie de toute la planète provoquant ainsi des millions de décès. Trois ans plus tard, le relâchement par la Chine de l’intenable stratégie « Zéro Covid-19 » provoque une brutale flambée de l’épidémie en Chine et inquiète de nouveau les capitales occidentales. Certaines comme Rome et Washington soumettent depuis quelques jours, les visiteurs chinois à des tests. D’autres comme Paris hésitent à le faire mais réfléchissent déjà sur une stratégie. Officiellement, tout est sous contrôle dans l’empire du Milieu et les autorités chinoises viennent d’annoncer un bilan de trois(3) morts liés au SARS-CoV-2. Un décompte dérisoire en décalage total avec les témoignages recueillis dans les hôpitaux et crématoriums submergés dans les grandes villes du pays.

Rappelons-le, avec une population de 1,4 milliard d’habitants qui n’a jamais été immunisée par la circulation du virus, la Chine offre une couverture vaccinale très insuffisante chez les plus âgés et ses vaccins moins efficaces que ceux mis au point en Occident.

D’après plusieurs sources officielles, le variant qui circule présentement en Chine Omicron, celui qui a provoqué une explosion des cas en fin 2021 dès sa sortie d’Afrique du Sud fait des dégâts inestimables.

C’est encore ce même virus, sous une forme un peu différente que celui de l’année dernière qui contamine aujourd’hui chaque jour 40.000 français avec un impact sanitaire heureusement limité.

Pendant ce temps, l’Afrique qui reçoit beaucoup d’occidentaux et de chinois reste sur le qui-vive. C’est pourquoi nous en appelons à l’esprit d’initiative et de leadership du Président de l’Union africaine.

Le Président Macky SALL pourrait éventuellement convoquer avant la fin de son mandat prévu durant le premier trimestre de 2023, un sommet des Chefs d’Etats pour harmoniser sur la stratégie et les moyens financiers à dégager ensemble pour prévenir la maladie.

Au Sénégal, au moment où beaucoup épiloguent sur le rapport définitif de la Cour des Comptes sur la gestion des fonds « Force Covid-19 », le ministère de la Santé et de l’Action Sociale à travers un plan de contingence bien structuré a l’obligation de rassurer les populations et de rappeler les mesures d’hygiène et de prévention contre la Covid-19.

Même le retour des thermofrashs le long de nos frontières et la tenue d’un conseil interministériel par Monsieur le Premier ministre ne seraient pas de trop car l’heure est à la stratégie concertée pour intégrer l’aspect multisectoriel de la gestion de la Covid-19.

Monsieur Mbaye DIOUF

Ancien conseiller spécial à la Présidence

 

 

 

 

 

 

 

 

laissez un commentaire