Dakar, loin d’être protégée contre les foudres

Selon la protection civile, plus de 3 millions de Dakarois ainsi que les Sénégalais établis dans les autres régions intérieures du pays sont exposés aux dangers de la foudre qui a déjà fait 10 morts (dont 6 à Dakar) en deux semaines.
Moins Qu’en 2016 (20 cas de décès par la foudre, selon la Protection civile) certes, mais qui donnent quand même froid dans le dos. Un état de fait qui invite à faire le point sur le Programme national d’installation de paratonnerres.
Car, la plupart des Sénégalais pensent que Dakar est un espace à l’abri des désastres de la foudre. Ce qui n’est pas le cas. D’après les chiffres de la Protection civile, la capitale est loin d’être bien protégée contre la foudre. Entre 2012 et 2018, seuls 252 paratonnerres avec un rayon d’action entre 180 et 200 m ont été installés à Dakar par la Direction de la protection civile (compte non tenu des immeubles privés et antennes téléphoniques Orange, Tigo, Expresso dotés de paratonnerres).
Dans ce programme d’installation d’équipements contre la foudre, les bâtiments administratifs, les établissements recevant du public (les marchés, écoles) et les lieux de culte (mosquées, églises) ont été privilégiés.