Ultimate magazine theme for WordPress.

Des patriotes attaquent Touba…Ousmane Sonko laisse faire

1

Le Sénégal est en pleine zone de turbulences. Des personnes dépourvues de toute morale font tout pour déstabiliser notre pays. Ces violences touchent un point névralgique de la société : la religion. Benno Bokk Yakaar et le Parti des patriotes Africains du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF) ont déplacé leur confrontation sur le terrain religieux. Des camarades de Ousmane Sonko s’attaquent, désormais, directement à Touba. Si le maire de Ziguinchor n’arrête pas ses hommes, il le paiera cher sur le plan politique…

patriote
Ousseynou Seck dit Akhenaton-Aton

Si des sénégalais détestent Pastef, c’est à cause de l’insolence de certains membres de ce parti. Ils ne respectent rien, ni personne. Ils exercent une véritable dictature sur les réseaux sociaux. Ils attaquent toutes les personnes qui ne partagent pas leurs idées. Même les khalifes généraux n’échappent pas à cette folie des patriotes. Ousseynou Seck dit « Akhenaton-Aton » est le meneur de ces brebis égarées. Cet homme débite toute forme d’insanités sur les chefs religieux. Sa dernière diatribe contre Serigne Mountakha Mbacké risque de faire des vagues.

Dans une publication devenue virale sur les réseaux sociaux, il s’en prend à Serigne Mountakha Mbacké. « Le khalif général des mourides nous doit des comptes après avoir arrêté notre combat et pris nos doléances sans suite », écrit-il sur un de ses réseaux sociaux. Ce que ce patriote reproche au saint homme, c’est qu’il ait demandé d’arrêter les manifestations en mars 2021 afin de limiter la tuerie. Une demande qui semble ne pas être du goût de Pastef. Et ce n’est pas la première fois que ce membre de la « force spéciale » s’en prend ouvertement à Serigne Mountakha.

Les patriotes semblent désormais cibler Touba dans leur combat contre Macky Sall. On se rappelle de cette sortie de Assane Diouf, un fervent défenseur de Sonko, sur Serigne Mountakha. Ou de la fois où le maire de Ziguinchor a zappé le porte-parole du khalife général des mouride lors de sa dernière visite à Touba. Et l’absence de rappel à l’ordre semble indiquer que le camp des patriotes cautionne ces propos ignobles. Pourtant le patriote en chef avait renié toutes ces personnes qui insultaient les khalifes généraux.

patrioteMais on n’a jamais vu Sonko se démarquer des attaques de Akhenaton envers les religieux. Son silence complice démontre clairement qu’il cautionne les dérives de ses hommes. Son radicalisme lui coûte déjà cher aux yeux des sénégalais. Le maire de Ziguinchor risque de perdre le soutien des rares religieux qui acceptent de le recevoir. Déjà certains ont commencé à lui fermer leurs portes. L’insolence de ses partisans et sympathisants risque de lui faire perdre les accès qui lui restent dans les cités religieuses, surtout à Touba.

Sonko, qui convoite le fauteuil de Macky, ne peut s’aventurer dans ce terrain glissant. L’insolence de certains patriotes lui coûtera cher. Si le maire de Ziguinchor perd le vote religieux, il peut dire adieu au pouvoir. S’il doute encore de la force des religieux, il n’a qu’à poser la question à Macky Sall qui fait l’impossible pour obtenir le vote des mourides depuis 2012. Alors, Sonko devrait rappeler à l’ordre ses ouailles sinon il ne verra pas sa chute venir.

La politique risque de saper tous les fondements de la République. Benno et Pastef jouent à un jeu très dangereux. Leur insolence contre les marabouts risque de plonger le pays dans le chaos. Si ces personnes continuent de toucher à la foi des autres, ils vont plonger le pays dans un conflit ethnique ou confrérique…Que Dieu nous en préserve ! Alors, Sonko et Macky doivent exclure la religion de leurs querelles politiques. Le Sénégal est un Etat laïc.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

Afficher les commentaires (1)