La République debout…Sonko et Abdoul Mbaye somnolent

Le Président de la République Macky Sall doit bien rendre jaloux des opposants insignifiants tels Ousmane Sonko et Abdoul Mbaye. Des opposants au fond crypto-personnels. Que voulez-vous d’Abdoul Mbaye ? Son égo est plus que fort. Abdoul Mbaye ne pardonnera jamais au Président Macky Sall de l’avoir tiré de l’anonymat en ne démontrant aucun mérite ou aucune légitimité populaire, mais contre toute attente de l’avoir nommé Premier ministre dans son premier gouvernement issu de la seconde alternance au Sénégal avant de le démettre de ses fonctions.

Rien que pour avoir bénéficié d’un tel privilège qui lui a permis d’entrer dans l’histoire de la nation en devenant Premier ministre du premier gouvernement issu de la seconde alternance, Abdoul Mbaye loin des préoccupations de tout un peuple qui a longtemps lutté pour son existence, devait en être fier. Quant à l’inénarrable Ousmane Sonko. Ne riez tout simplement pas de lui.

Ousmane Sonko est un personnage particulier. L’homme s’est retrouvé par défaut classé à la troisième place lors de la dernière élection présidentielle au Sénégal, du fait que Khalifa Sall et Karim Wade, deux des adversaires les plus dangereux de Macky Sall, avaient été mis hors de course. Depuis, ragaillardi par son score, Ousmane Sonko pense qu’avec son discours plein de populisme, il peut tromper les Sénégalais.

Excusez du peu pour cet ancien haut fonctionnaire de la République qui au moment de sa radiation en tant qu’ancien inspecteur des Impôts et Domaines faisait savoir que parce qu’il avait les mains propres, était fauché comme un rat, est devenu du coup riche comme Crésus. Aujourd’hui, il peut se permettre d’organiser des points de presse et de se payer les services payants de chaines de télévision, de radios et de sites internet pour les passer en direct, rien que pour s’adresser aux Sénégalais.

Ce sont des individus comme Ousmane Sonko, Abdoul Mbaye (ce dernier, auparavant doit avoir honte pour n’avoir pas su avec son parti à obtenir un seul siège de député lors des dernières législatives) qui se présentent maintenant face aux Sénégalais pour s’en prendre au Président Macky Sall qui courageusement, a pris les mesures qu’il fallait pour assouplir l’état d’urgence face au coronavirus qui est en train de percer au Sénégal.

Face à la progression de la pandémie, malgré les mesures coercitives prises, le Sénégal pouvait-il se payer le luxe avec une économie fragile de poursuivre sur la même lancée ou alors changer de méthodes de lutte en mettant en œuvre d’autres stratégies moins contraignantes dans la guerre engagée. Le Président de la République Macky Sall pense de façon opportune que oui. Il a pris des mesures attendues par une forte majorité de Sénégalais. Visiblement, des individus comme Abdoul Mbaye, Ousmane Sonko qui ne portent que des œillères pensent que non ! Vivement la fin de la récréation au Sénégal !

La rédaction de Xibaaru