La Turquie défend les musulmans de France

La Turquie a condamné jeudi comme discriminatoire un texte voté par le Sénat français visant à interdire le port du voile par des musulmanes lors de sorties scolaires.

Ce texte est « le dernier exemple en date des discriminations et d’une approche tendant à marginaliser les musulmans », a jugé le ministère turc des Affaires étrangères dans un communiqué. En France, le président du groupe Les Républicains au Sénat, à l’initiative de la proposition de loi », a jugé « inacceptable » la prise de position de la Turquie.

« Une ingérence dans les affaires de la France »

« Je demande à Jean-Yves Le Drian de protester vigoureusement auprès de son homologue turc sur cette ingérence dans les affaires de la France », a déclaré Bruno Retailleau dans un communiqué.

« La France est une nation souveraine. De quel droit la Turquie s’ingère-t-elle dans ce qui relève du seul peuple français et de ses représentants ? D’autant qu’en matière de laïcité, le régime islamiste de Recep Erdogan n’a aucune leçon à donner », a encore affirmé le sénateur.

La proposition de loi visant à interdire le port de signes religieux aux parents accompagnant les sorties scolaires a été mardi au terme d’un débat houleux alors que la France est en pleine réflexion sur la place et l’organisation de l’islam.