Le Sacre de Sadio Mané doit faire émerger les centres de formations

El Hadj Amadou Dia Ba, médaillé d’argent aux Jeux olympiques de 1988, a invité les autorités sportives à avoir « une bonne lecture » du titre de meilleur footballeur africain décerné à Sadio Mané, pour des perspectives plus intéressantes en termes de détection précoce et d’encadrement.

« Une bonne lecture de ce titre ouvrira des perspectives très intéressantes dans le sens où il est parti de nulle part pour arriver dans le cercle des meilleurs de sa discipline », a souligné, dans un entretien avec nos confrères de l’APS, l’ancien athlète et actuel directeur du Centre africain d’athlétisme de Dakar (CAA).

« En plus du talent, Sadio (Mané) a eu la chance d’être repéré et pris en charge par une académie », a ajouté le médaillé d’argent du 400m haies.

Selon lui, cela « veut dire que nous devons démultiplier ces centres de formation aussi bien pour le football que pour les autres disciplines sportives », a commenté l’ancien spécialiste du 400m haies.

« En démultipliant la détection précoce et avec un bon encadrement, on aura des sportifs de très haut niveau dans les années à venir », a-t-il dit, relevant que lui aussi a eu la chance d’être repéré très tôt à la Médina, un quartier traditionnel de Dakar.