Ultimate magazine theme for WordPress.

Législatives : Dr Amadou Ndiaye pour un Sénégal de paix, de droit et de solidarité

0

Cheikh Ahmadou Bamba, El Hadj Malick Sy, Mame Baye Niass, Seydina Limamoulaye et tant d’autres illustres guide religieux ont fait du Sénégal, un pays de paix parfumé par une odeur mystique qui nous protège depuis des années, notre démocratie vacille mais ne tombe JAMAIS.

Le Sénégal est à la croisée des chemins d’une maturité de sa démocratie héritée d’une longue marche vers l’éveil des consciences malgré les soubresauts et autres atermoiements, nous avons toujours su hisser notre pays parmi les modèles de cohésion sociale et du vivre-ensemble.

Notre pays mérite plus que ces relents de désobéissance civile, ces appels au chaos et à la destruction, nulle n’en sortira vainqueur, le flambeau de la haine et de la manipulation devrait être enterré pour l’intérêt supérieur de la nation, rien ne peut émerger du chaos.

Reprenons le dialogue en personnes civilisées, oublions nos rancœurs.

Nous avons vécu des événements douloureux dans un passé très proche où l’odeur âcre de la mort a plané sur le Sénégal à cause d’une visite nocturne, peu conforme à la morale, qui ne concerne que deux personnes.

De jeunes soutiens de famille, ont été brutalement arrachés à l’affectation de leur famille à cause d’un pseudo-leader à capuche, tantôt malade du dos, tantôt joueur de football en parfaite forme.

Pour rappel, ces jeunes n’ont reçu de ce dernier ni compassion, ni remords d’où cet appel déguisé à « l’insurrection ».

Pour tout ça, je dis qu’il est temps que cette jeunesse refuse de se faire manipuler et d’être utilisé comme chair à canon. Que ceux qui veulent faire trembler la République s’en chargent eux-mêmes. La jeunesse qui constitue l’espoir du pays mérite un meilleur sort.

Je termine ma contribution par cette citation d’Abraham Lincoln « La démocratie, c’est le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple. »

Le président Macky a été choisi par le peuple mature sénégalais, et nous préservons cet acquis démocratique.

Dr Amadou Ndiaye

laissez un commentaire