Les anciennes lionnes du basket « préfèrent mourir que de se retrouver dans la rue sans garantie »

Les anciennes lionnes du basket sommées de quitter leurs logements, ont tenu une conférence de presse pour alerter le chef de l’état sur le sort qui leur est réservé.
Ces appartements sis aux maristes leurs ont été offert en 1997 par le président Abdou Diouf pour service rendu à la nation. Ainsi elles sont déterminées à aller jusqu’au bout de leur combat.
Et se sont exprimées par la voie de leur porte-parole Nathalie Sagna : « Nous ne refusons pas de quitter les lieux. Seulement, nous voulons être édifiées sur le lieu où la Sn hlm compte nous reloger provisoirement. L’ancien directeur de la Sn hlm nous avait donné des assurances, dans ce sens nous avons reçu un arrêté du préfet, nous sommant de quitter nos logements ».
Les anciennes lionnes se sont aussi pose la question sur la légalité de ses logements s’inquiétant ainsi sur les sors de leur sœurs lionnes « Dans 10ans, ne subiront-elle pas le même sort ».