Les cheminots de Thiès bloquent le train…

Depuis le mardi 8 octobre à 00 heure, le train n’a pas sifflé à Thiès. Le trafic sur tout le réseau ferroviaire était à l’arrêt hier. Pour cause : les cheminots de Dakar-Bamako ferroviaire (Dbf) ont décrété un arrêt de travail pour exiger le paiement de leur salaire et la relance du chemin de fer par l’Etat du Sénégal. Les cheminots disent avoir sonné la mobilisation, pour surtout exiger des mesures concrètes quant à la sauvegarde et la relance des rails. Un arrêt de travail de 24 h qui a eu des conséquences énormes sur le trafic, selon le porte-parole de l’intersyndicale des travailleurs de Dbf, Babacar Guèye, qui dénonce «la situation sociale de l’entreprise Dbf. Nous cumulons des mois sans salaire. Jusqu’à présent on n’a pas encore reçu nos salaires du mois d’août. C’est pourquoi nous avons pris notre destin en main et depuis hier aucun train n’a circulé». Le syndicaliste ajoute pour expliquer : «Nous avons cessé de travailler parce que c’est notre droit le plus absolu et ça nous a été accordé par le Code du travail. En plus il y a un manque de considération à notre égard, non seulement de la part des autorités, mais aussi de nos responsables syndicaux.» Lesquels, poursuit-il dans les colonnes du « Quotidien » , «se sont démis de leurs fonctions privilégiant leurs intérêts personnels au détriment de ceux des cheminots. C’est pourquoi tous les travailleurs à l’unanimité ne vont plus accepter qu’ils portent leur parole». Pour l’heure les syndicalistes ont décidé de durcir le ton si aucune solution n’est trouvée pour la relance du chemin de fer.