LIGUE AFRICAINE DES CHAMPIONS : La LSFP s’indigne et défend Génération Foot

” C’est avec beaucoup d’amertume que nous avons appris les injustices et humiliations que Génération Foot et l’ensemble de son staff ont subies lors de leur séjour en Egypte dans le cadre de la phase retour des 16èmes de finale de la Ligue des champions.
Ces pratiques anti-sportives consistant à déstabiliser une équipe adverse en déplacement, par tous les moyens, sont indignes du football africain et sont de nature à affaiblir nos équipes locales.
Dans ces moments de lutte pour le triomphe de la justice, de l’équité et du fair-play, nous voulons vous témoigner notre entière solidarité“, peut-on lire dans le communiqué de la Ligue sénégalaise de football professionnel.

Saër Seck et son bureau souhaitent que la Confédération africaine de football, qui organise la Ligue des champions, s’attèle à la réparation du préjudice subi, selon eux, par le club de Mady Touré, champion du Sénégal en titre.
Pour rappel, Zamalek battu à l’aller par 2-1, avait demandé le report et la délocalisation du match initialement prévu samedi au Caire, à Alexandrie pour des raisons de sécurité. Un argument jugé trop léger par Génération Foot qui a refusé d’aller jouer cette rencontre à Alexandrie, invoquant le règlement.
Selon les textes de la CAF, pour délocaliser un match, il faut un préavis de 20 jours. Ce qui n’a pas était le cas en l’espèce. Car le club de Déni Biram Ndao n’a été informé du report du match qu’à 24 heures du coup d’envoi.
Sans compter le fait que Al Ahly un autre grand club du Caire a reçu et battu le samedi 28 septembre, les Kano Pillards du Nigéria 4-0 au stade international du Caire.