Ultimate magazine theme for WordPress.

L’objectif de Macky Sall…humilier Ousmane Sonko à…

l'opposant radical, Ousmane Sonko (à gauche) et le président Macky Sall (à droite)
1

Les élections locales ne seront pas de tout repos pour les coalitions. A moins de quatre mois de ces joutes, c’est le branle-bas de combat. Opposition et pouvoir sont dans les derniers virages. A Dakar, 6 candidats vont se livrer bataille. Le président Macky Sall a envoyé ces meilleurs hommes conquérir la capitale sénégalaise. Et à Ziguinchor, il a mis sur pied une équipe de choc pour contrecarrer Ousmane Sonko et Abdoulaye Baldé. Mais ces choix ne sont pas anodins, il se prépare à humilier le leader de Pastef avant 2024.

Le Parti des Patriotes du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (Pastef) a intérêt à surveiller ses arrières. La coalition Benno Bokk Yakaar ne lui laissera aucune marge de manœuvre. Et se cacher dans la coalition Yewwi Askan Wi ne leur facilitera pas la tâche. Le pouvoir ne veut pas, uniquement, infliger une défaite à la coalition. Mais le locataire du Palais voudrait faire boire la tasse à son principal adversaire pour 2024.

Macky Sall prépare l’humiliation politique de Sonko

En effets, si Ousmane Sonko brille lors des élections locales, il deviendra un sacré morceau pour Macky Sall en 2024. Le locataire du Palais ne compte pas rendre le tablier. Et aller avec Sonko dans ces situations serait dangereux pour Macky. Chose que le chef de l’Etat a compris. Raison pour laquelle il a envoyé tout l’arsenal qu’il a pour faire le plus de dégâts dans les rangs de Pastef. Et le meilleur moyen d’y arriver c’est de battre le présumé bourreau d’Adji Sarr dans son fief, Ziguinchor.

Candidat de la coalition Yewwi Askan Wi dans le Sud, Ousmane Sonko est tombé dans son propre jeu. En prenant le risque de se présenter pour les élections locales de 2022, il s’expose. S’il est élu maire dela capitale du sud, il devra prouver à tous les Sénégalais qu’il est apte à diriger. Mais s’il se fait laminer par le pouvoir, il pourra dire adieu au siège présidentiel. Benoît Sambou et Seydou Sané sont chargés de cette tâche.

Ce duo est l’arme cachée de Macky Sall dans le sud. Président du Casa Sport, Seydou Sané avec son association sportive ne feront qu’une bouchée de Yewwi . Originaires de Ziguinchor, Sané et Benoit Sambou vont donner le coup de grâce à Sonko. Pour ralentir le choc, le leader de Pastef pourrait mutualiser ses forces avec Abdoulaye Baldé, mais cette option n’est pas encore d’actualité. Et Macky Sall pourrait ramener le maire de Ziguinchor dans les rangs de BBY, juste pour se débarrasser de Sonko.

Ousmane Sonko qui se vante que Ziguinchor est le titre foncier de Pastef, n’a pas intérêt à ce que les plans de Macky se concrétisent. S’il perd le Sud politiquement, il ne vaudra plus rien. Et son ennemi le bouffera tout cru en 2024. Macky est un grand stratège politique et c’est lui qui tire les ficelles dans l’arène politique. Il sait anticiper tous les coups de ces adversaires. S’il quitte le pouvoir, ce sera par sa seule volonté. Cette opposition ne fait pas le poids face à lui. Quoique Sonko fasse, il sera réduit à sa plus simple expression d’opposant.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

Afficher les commentaires (1)