Malick Thiandoum avertit : « On va lutter par force »

Les journalistes sportifs et autres promoteurs de lutte ont profité de la conférence de presse organisée, hier, mardi par les lutteurs, pour lancer un appel au président Macky Sall et son ministre de l’Intérieur. Malick Thiandoum et Cie leur demandent d’annuler l’arrêté interdisant tous les rassemblements, rapporte nos confrères de Walfnet.

Selon eux, cette mesure a beaucoup affecté les lutteurs au point que « la majorité des cérémonies funèbres à Mbour sont des lutteurs qui sont morts en mer » en tentant de rejoindre l’Europe. « Il faut que les autorités trouvent une solution à cette situation.  On va lutter par force, c’est une question de survie. Aujourd‘hui, le seul combat de tous les lutteurs est comment faire pour la réouverture de l’arène. Le coronavirus ne peut pas résister à la force de frappe de la lutte. On ne sait même pas le nombre de lutteurs qui ont perdu  la vie en tentant l’Emigration clandestine. « Assurance » m’a confié qu’il ne reste plus aucun lutteur dans son écurie. Beaucoup de familles comptent sur la lutte. L’heure est grave », a déclaré Malick THIANDOUM.

Poursuivant, le journaliste sportif enjoint l’Etat à trouver une solution au plus vite car « la situation est grave».