Ultimate magazine theme for WordPress.

Mariage et Baptême…Le gaspillage au cœur des cérémonies sénégalaises

0

Au Sénégal, certaines personnes ont fait du gaspillage leur marque de fabrique. Ils peuvent dépenser des millions en une journée de façon inexplicable. Les cérémonies familiales sont comme une épine au pied des Sénégalais. Les femmes, qui réclament toujours l’application la parité, en sont les principales responsables.

Au Sénégal, la plupart des jeunes sont au chômage. Une situation que certaines mères de famille pouvaient changer. Malheureusement, elles préfèrent dépenser une fortune sur des futilités en une journée. Les cérémonies sont devenues de véritables gouffres financiers. Pourtant, la Loi n°1967/04 du 24 février 1967 est là pour interdire les dépenses excessives à l’occasion de ces cérémonies familiales.

Mais, cette loi n’est que texte sur papier, car les gens continuent de dépenser et de jeter l’argent lors des cérémonies. Il suffit juste de faire un tour dans un baptême ou mariage pour en avoir le cœur net. Ce gaspillage est devenu un véritable problème à résoudre. Car ces fortes sommes dépensées ne font pas toujours des heureux.

Câblé par nos soins, une maman explique sa mésaventure. Selon elle, le jour du mariage de sa fille, elle a dépensé toutes ses économies. “En une journée j’ai dépensé plus de 2 millions uniquement pour les griots”, confie-t-elle. En faisant de telles dépenses, elle n’imaginait même pas les problèmes qu’elle aurait après le mariage. Ce parce qu’elle devait rembourser ses dettes et aussi payer le loyer. Malgré tout, elle trouve que les cérémonies ont un côté positif, car elles permettent de réunir la famille.

Les femmes doivent être en première ligne pour lutter contre ce phénomène qui prend des ampleurs inquiétantes. Elles ont l’obligation de changer de mentalité pour éviter de devenir esclaves de ces pratiques d’un autre temps. La jeune génération, aussi, doit s’impliquer dans cette tâche. Ils ont fait des mariages une compétition de la plus grande dote. Une situation qui doit impérativement changer. Les riches ne peuvent continuer d’être riches et les pauvres ne doivent plus être d’éternels suiveurs.

Le gaspillage au cœur des cérémonies est devenu un véritable problème de société qu’il faut régler. Toutes les personnes concernées doivent mettre la main à la patte pour éviter que le phénomène soit préjudiciable à la classe moyenne. Tout le monde devrait vivre au même pied d’égalé.

Ndeye Safiatou Ly Sylla (Stagiaire)

laissez un commentaire