Ultimate magazine theme for WordPress.

Moustapha Diakhaté : « Me Ciré Clédor LY est devenu une monstruosité de la profession »

0

Ce dont l’avocat Me Ciré Clédor Ly est le nom : un rempart contre la vérité

Avec ses mensonges, fanfaronnades, manipulations, Me Ciré Clédor LY est devenu une monstruosité de la profession d’avocat au Sénégal.

Depuis Maîtres Lamine Coura Guèye, Waldiodio Ndiaye en passant par Doudou Thiam, la profession d’avocat jouit d’un grand prestige au Sénégal et d’un rayonnement incontestable hors de nos frontieres. Malheureusement l’avocat Me Ciré Clédor LY est entrain de ternir dangereusement l’image de ce beau et respectable métier.

Spécialiste de la justice spectacle, des plaidoiries médiatiques, des maladies imaginaires, ses défaites retentissantes n’ont, aucune vertu pédagogique pour lui encore moins pour ses clients.

Me Ciré Clédor LY, la nouvelle dame de compagnie d’Ousmane Sonko dont il hypothèque dangereusement la carrière politique en étalant toute son incompétence par des procédures prématurées, confuses et mal pensées, des stratégies suicidaires et irresponsables, cherchant à tous prix la lumière pour lui au point d’oublier les intérêts de son client, dans un communiqué rendu public ce 29 décembre 2023 dit signé par lui-même, a de nouveau menti à l’opinion nationale et internationale lorsqu’il affirme, toute honte bue, « que l’Etat du Sénégal a introduit son recours à l’ultime heure, le dernier jour du délai prévu par le code électoral. »

Pour rappel, contrairement aux affabulations de Me Ciré Clédor LY, l’Agent judiciaire de l’Etat et ses avocats n’ont même pas épuisé le délai de 10 jours qui leur était imparti à compter de la notification de l’ordonnance du Président du Tribunal d’instance de Dakar pour former un recours devant la Cour suprême. Le pourvoi de l’Etat a été déposé le mardi 26 décembre alors que le délai courait encore jusqu’au 29 du même mois puisque l’ordonnance lui a été notifié le 18 décembre.

Ainsi l’Etat a introduit son pourvoi quatre jours avant l’expiration de la durée légale de dépôt du pourvoi prévu par le Code électoral.
Au contraire, Me Ciré Clédor LY et son camp ont reçu la notification du pourvoi de l’Etat conformément à la loi c’est-à-dire par le Greffe du tribunal d’instance de Dakar et dans les deux jours qui ont suivi le dépôt, soit plus tôt qu’ils ne pouvaient espérer.

Me Ciré Clédor LY, ne pouvant pas ignorer les dispositions prévues pour introduire un pourvoi en matière électorale, a donc délibérément menti en énonçant ce qu’il sait être faux. Le pire est qu’il sait que le mensonge est contraire à la dignité qui figure dans le serment prêté par l’avocat pour exercer son métier.

La dignité devrait obliger Me Ciré Clédor LY à éviter tout ce qui pourrait affaiblir le respect que l’Avocat doit inspirer : acteur essentiel de justice et, participant à ce titre à l’œuvre de justice, l’avocat ne peut pas user de moyens vils et ignobles comme le mensonge, même pour une fin estimée bonne, à savoir la défense.

Le mensonge est contraire à un autre grand principe qui guide l’avocat dans l’exercice de sa profession : la loyauté.

La loyauté qui concerne l’attitude des avocats entre eux et vis-à-vis de leurs clients oblige Me Ciré Clédor LY à se comporter honnêtement vis-à-vis de ses confrères, de son client et de ses interlocuteurs.

Un avocat loyal ne peut, ne doit pas mentir, même lorsqu’il n’a plus d’arguments, même lorsqu’il a vendangé les chances de son client en saisissant la Cedeao, sans y associer les brillants avocats sénégalais qui sont dans son collectif, pour mener une équipée solidaire avec des avocats qui n’ont pas la chance de fréquenter le prétoire, ni l’expérience de défendre des causes complexes.

On peut comprendre qu’il soit perturbé par le sort réservé à ses clients qu’il défend si bien à la radio et la télé et si mal devant les vraies juridictions au Sénégal, à la Cedeao, en Mauritanie et qui de Khalifa Sall à Barthélémy Diaz en passant par Ousmane Sonko et le Président Aziz ont eu l’infortune de croire en ses déclarations sentencieuses, tendancieuses et si souvent trompeuses.

La fin ne justifiant pas les moyens, l’avocat ne peut donc pas mentir sciemment ni au juge ni à l’opinion nationale et internationale, ni au prétoire ni dans la rue, ni en fonction ni en vacances, sans manquer gravement à son serment et nuire à son Ordre et à ses pairs.

Malheureusement Me Ciré Clédor LY est un habitué du mensonge et ce n’est pas la première fois qu’il divulgue des mensonges largement diffusés.

Tout récemment, il s’est fait photographié à l’aéroport international Blaise Diagne, assis sur une chaise roulante, usant de son physique typique du sahel et donnant l’impression d’être très affaibli pour une fausse évacuation sanitaire dans un hôpital à l’étranger. Une image mensongère. Une mise en scène honteuse de notre « martyr » rattrapé par la patrouille en train de siroter un café, aux antipodes de la destination d’hospitalisation, puis en train de plaider dans un pays limitrophe du Sénégal, loin de tout médecin.

Il ne souffrait en vérité que d’une maladie imaginaire comme le faux empoisonnement, le faux coma, le faux malaise, la fausse douleur lombaire et la fausse grève de la faim de son client Ousmane Sonko, dont il est le lanceur d’alerte dédié aux faux bulletins ou états de santé.

Peut-être bien qu’il cherche par tous moyens à se faire brutaliser par les forces de sécurité, ou se faire interpeller par le Parquet général ou se faire sanctionner par son Ordre, pour atteindre des objectifs personnels de victimisation ou pour se décharger de cette lourde charge qu’il a sur ses épaules d’avoir mal organisé la defense de ses clients, ici et ailleurs.

Sinon c’est un mystère de comprendre cet homme que ni ses cheveux blancs, ni sa robe, ni son ancienneté dans le métier n’empêchent d’affabuler sous le couvert d’une immunité dont le Barreau devrait nous expliquer les contours et le contenu, afin que l’on sache si les avocats ont tous les droits ou quelles en seraient les limites, dans le cas contraire.

Vive la République !

Vive le Sénégal !

Moustapha Diakhaté

laissez un commentaire
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra