Moustapha Mbaba Guirassy…Artemisia, Pourquoi, Pourquoi, Pourquoi

Pourquoi acceptons-nous que près de 500 000 personnes, en majorité nos jeunes enfants meurent du paludisme chaque année ?
Pourquoi n’avons-nous pas vu que la solution pouvait-être sous nos pied alors que l’efficacité de l’Artemisia a été révélé au cours de la guerre du Vietnam (il y a plus de 50 ans), transmise aux vietnamiens par les chinois et connue depuis des siècles en Chine ?
Pourquoi l’OMS ne s’est pas intéressée au « projet 523 » de la Chine qui a mis en évidence les principes actifs de l’Artemisia et a continué de recommander la Chlorokine et autres dérivés alors que ces traitements ont connu des résistances dès le début des années 80 en Afrique et a, par la suite introduit les ACT (Thérapie combinée à base d’artémisinine) alors que des études sérieuses prouvaient que la tisane d’#Artemisia était beaucoup plus efficace dans l’élimination des parasites ?
Pourquoi, acceptons-nous que le paludisme soit un business pour les laboratoires internationaux ?
Pourquoi faisons-nous moins confiance à la médecine naturelle plutôt qu’à la médecine « occidentale » ?
Pourquoi les africains ont-ils laissé la production de l’#Artémisia à la Chine durant des décennies ?
Pourquoi des médecins, des herboristes et des humanitaires du monde entier se sont heurtés au dogme d’un ordre mondiale dicté par les multinationales pharmaceutiques sans que nos autorités n’y voient une obstruction majeure au développement de notre santé publique ?
Pourquoi les chercheurs et les médecins africains qui défendent une médecine adaptée au conditions de vie du continent rencontrent des difficultés, à l’instar du congolais, le docteur Jérome Munyangi Officiel  qui lors de ses recherches de thèse portant sur l’#Artemisia s’est vu exclure de l’université et privé de bourses au regard des excellents résultats de ses travaux de recherche considérés comme une « bombe » dont il fallait mouiller la mèche au plus vite ?
Pourquoi les plus hautes autorités de notre continent ne se sont-elles pas levées ?
Pourquoi cette plante connue de certaines ethnies africaines pour ces vertus thérapeutiques est-elle sous couvert du secret ?
Pourquoi les scientifiques « autorisés » parlent encore de risques de résistance alors que cela fait 2000 ans que l’Artemisia est utilisée en Chine sans qu’aucune résistance ne soit apparue…
A l’heure où nous devons lutter contre la pandémie du Covid19, il est temps de faire davantage confiance à nos scientifiques en leur libérant tous les moyens techniques et financiers pour leurs recherches et de placer la vie humaine au sommet de nos priorités.
AFRICAINS, RÉVEILLONS-NOUS !
LutteContreLePaludisme
LutteContreLaMalaria
Artemisia
Coronavirus
Covid19
Fagarungirmuccu
Honorable député Moustapha Mamba Guirassy