Ultimate magazine theme for WordPress.

Retraite à 65 ans : Le nouveau combat du SELS

0

Le syndicat des enseignants libres du Sénégal (SELS) veut une réforme pour élargir l’âge de la retraite à 65 ans. C’est son secrétaire général national Amidou Diédhiou qui agite la question. Il a évoqué ce point dans son allocation à l’occasion de la cérémonie officielle de la journée internationale du volontariat (JIV) organisée à Fatick le weekend dernier par le SELS pour la 21ème fois. Pour Amidou Diédhiou, cela se justifie à bien des égards. Cependant, le patron national du SELS a indiqué que la retraite à 65 ans peut se faire de façon optionnelle. Et pour cela, il faut « aller dans le sens de l’harmonisation des systèmes de retraite de retraite » a-t-il souligné avant d’ajouter « FNR et IPRES c’est injuste, injustifié et obsolète… ».

IMG 20231204 WA0044

Autre point abordé lors de la célébration de la JIV, c’est la question des valeurs qui préoccupe le SELS et qui a posé le débat à travers le thème retenu pour cette édition, « Lé Sénégal face à la crise des valeurs, le volontaire de l’éducation, un modèle de citoyenneté et de patriotisme » sur cette question, le Secrétaire Général National du SELS de même que tous les autres intervenants ont salué l’engagement historique des volontaires de l’éducation qui ont permis au Sénégal de relever le taux de scolarité dans les années 95 et permettre par la même occasion de booster les indicateurs en termes de taux d’achèvement et de réussite dans le secteur de l’éducation avec un traitement salarial qui frôle le bénévolat.

Présents à l’époque dans tous les coins du Sénégal même les plus reculés en bravant insécurité et enclavement, les volontaires de l’éducation avaient tout donné à leur pays au prix de leur vie familiale et parfois même au prix de leur vie. Tous ces sacrifices ne doivent pas être oubliés ni vains selon Amidou Diédhiou, qui a invité les pouvoirs publics à continuer les efforts pour la revalorisation de la situation de ces anciens volontaires. Dans ce lot d’enseignants aux sacrifices énormes qui méritent toute la reconnaissance de la nation, il y’a ceux qu’on appelle les décisionnaires dont la situation préoccupe le Secrétaire Général National du SELS.

IMG 20231204 WA0045

Pour lui, cette question est une priorité absolue qui ne peut pas faire l’objet d’une quelconque dérogation car « cruciale et non négociable ». C’est pourquoi Amidou Diédhiou continue, avec insistance de demander à l’Etat de corriger rapidement les textes qui régissent ce régime notamment le décret 74-357 du 12 Avril 1974. Le SELS exige sur cette question, « l’introduction d’une disposition transitoire pour prendre en compte les décisionnaires déjà reclassés ».

Amidou Diédhiou estime que « c’est injustice qu’il urge de solutionner. » Pour lui c’est un « défaut d’équité qui aussi notée dans la péréquation des avancements ». La célébration de la JIV a été mise à profit par le SELS pour appeler ses militants à se mobiliser pour les maintenir la centrale nationale des travailleurs du Sénégal (CNTS), dont il est affilié, en tête à l’occasion des élections générales de représentativités des centrales syndicales prévues le 12 Décembre et consolider ainsi le statut de la CNTS.

L.BADIANE pour Xibaaru

laissez un commentaire
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra