Ultimate magazine theme for WordPress.

Revue de presse : Les quotidiens commentent les ratés du système de parrainage

Vente de journaux dans une rue de Dakar
0

La difficulté qu’ont certains candidats à l’élection présidentielle à faire valider leurs parrains et les ratés supposés du système de parrainage dominent la livraison des quotidiens de ce mardi.

Vingt-huit candidats au scrutin présidentiel du 25 février prochain ont annoncé lundi avoir introduit un recours auprès du Conseil constitutionnel pour réclamer la régularisation de tous les parrains déclarés invalides.

Ils ont relevé des ‘’erreurs matérielles’’ qui, selon eux, les ont empêchés de faire valider leurs parrains.

‘’L’opposition victimes de sa propre négligence’’, titre Kritik’, ajoutant : ‘’Pour n’avoir pas en amont exigé que le fichier de référence soit mis à sa disposition, l’opposition sénégalaise tombe encore dans le piège électoral, avec une pléthore de grosses pointures qui risquent de passer définitivement à la trappe.’’

‘’Aujourd’hui, ils sont devenus les victimes de leur mentor’’, note Tribune en parlant des anciens Premiers ministres Mahammed Dionne et Aminata Touré, et de l’ancien ministre Aly Ngouille Ndiaye.

Le journal tient à rappeler que ces trois personnalités en difficulté dans les parrainages soutenaient cette innovation du système électoral sénégalais en 2019.

‘’Nous demandons l’annulation de tout le processus de parrainage’’

À cette époque-là, ils faisaient partie des collaborateurs de Macky Sall, leur ‘’mentor’’, qui a instauré le parrainage des candidats à l’élection présidentielle.

‘’C’est […] succulent de contempler Mme Touré qui, en 2019, se moquait des opposants qui n’avaient pu passer le cap des parrainages, retrouver son allié Boun Abdallah Dionne qui, cette année-là, prédisait avec une surprenante exactitude le nombre de candidats qui passeraient les parrainages, ainsi que le pourcentage du vainqueur de l’élection’’, commente Le Quotidien.

‘’Des candidats de l’opposition ont engagé […] un nouveau front autour du processus de contrôle des parrainages’’, rapporte Bés Bi Le Jour.

Mme Touré ‘’a demandé l’arrêt des travaux’’ de la commission de contrôle des parrainages, ajoute le même journal, selon lequel Aly Ngouille Ndiaye ‘’exige la reprise du processus’’.

‘’Nous demandons l’annulation de tout le processus de parrainage’’, lit-on dans Source A, qui cite la candidate et ancienne ministre Aïda Mbodj.

La disparition du fichier électoral d’électeurs ayant voté même aux dernières élections est l’un des ratés les plus fréquents, selon les auteurs du recours introduit au Conseil constitutionnel.

‘’Un mardi décisif pour les 23 admis au second tour’’, titre Libération en parlant des candidats devant rencontrer à partir de ce jour la commission de contrôle des parrainages pour tenter de faire valider leurs parrains en procédant aux corrections nécessaires.

Une seule femme se trouve parmi les neuf candidats ayant réussi à faire valider leurs parrains, observe EnQuête en relevant ‘’les pesanteurs sociales qui bloquent l’ascension des femmes’’ en politique.

Quatre-vingt-treize dossiers de déclaration de candidature – dont ceux de six femmes – avaient été déposés au Conseil constitutionnel.

‘’Notre fichier est fiable et complet’’

Ce mardi ‘’est un jour crucial pour les candidats admis à régulariser leurs parrains invalidés’’, affirme L’As en rappelant que neuf candidats ont fait valider leurs parrains.

‘’Aucun pouvoir issu du processus actuel si manifestement gangrené de vices […] ne sera ni légitime, ni légal, ni démocratique’’, écrit WalfQuotidien en citant Cheikh Tidiane Gadio, l’un des candidats dont les parrains ont été invalidés.

L’ancien ministre des Affaires étrangères propose au président de la République de faire valoir le ‘’bon sens’’ en veillant à ce que l’élection présidentielle puisse se dérouler dans la transparence.

Le Conseil constitutionnel a l’obligation d’expliquer ce qu’il entend par un électeur ‘’non identifié dans le fichier électoral’’, les votants étant dans cette situation ayant valu à beaucoup de candidats l’invalidation de leur candidature, a dit un expert des questions électorales à Sud Quotidien.

L’Observateur constate que ‘’la vérification des dossiers de parrainage […] ouvre une phase de contentieux préélectoral’’.

‘’Notre fichier est fiable et complet’’, soutient l’ancien député Théodore Chérif Monteil.

‘’Tous les [candidats], sans exception, devraient avoir à leur disposition le fichier qui a servi aux élections législatives du 31 juillet 2022 […] Les entendre dire que l’État devrait le mettre à leur disposition relève du manque d’honnêteté de leur part’’, a écrit Le Soleil en citant M. Monteil.

APS

laissez un commentaire
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra