Ultimate magazine theme for WordPress.

2023…l’année où Sonko a failli faire basculer la République ! (Rétro)

0

Dans quelques heures, on va tourner la page de l’année 2023. Comme chaque année, la rédaction de Xibaaru revient sur les moments forts qui ont marqué la scène politique du Sénégal. Et le nom qui a retenti durant toute cette année est celui de Ousmane Sonko. Le leader de l’ex Parti des Patriotes Africains du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF) est entré dans l’histoire de la pire des manières. Le maire Ziguinchor a failli réussir la sombre mission qu’il s’est assignée depuis 2021.

sonko

2023 s’en va avec son lot de morts. Cette année a été très meurtrière pour le Sénégal. Les nombreux appels de Ousmane Sonko ont de nouveau coûté cher aux jeunes. Depuis l’éclatement de l’affaire Sweet Beauté, il ne cesse d’appeler les sénégalais dans les rues. Le leader de l’opposition radicale a opté pour la violence. Tout ce qu’il espérait, c’est plonger le pays dans une révolution sanglante. Par la violence de ses partisans, il est resté maître du jeu jusqu’en 2023. Ces déboires judiciaires l’ont rattrapé.

Après que Ousmane Sonko ait épuisé ses voies de recours, le Parquet a décidé le 29 avril, de fixer la date du procès Ousmane Sonko-Adji Sarr le 16 mai devant la Chambre criminelle. Sauf que le maire de Ziguinchor avait d’autres idées en tête. Le 8 mai, il annonce qu’il n’allait plus répondre à la convocation de la Justice qui,  selon lui, le «persécute depuis 4 ans». Il boycotte son procès en appel contre Mame Mbaye Niang et est condamné à 6 mois avec sursis pour diffamation. C’est ce jour-là qu’il devait comparaître pour la première audience de l’affaire Sweet beauté. Le procès fut renvoyé, mais il avait décidé de rallier Ziguinchor où il s’est barricadé pendant plusieurs jours.

sonko
Ousmabe Sonko

Le 1er juin 2023, il est condamné à 2 ans de prison pour corruption de la jeunesse. Cette condamnation dans l’affaire Sweet Beauté embrase le pays. Les manifestants qui réclament la libération de Sonko, ont attaqué et saccagé tous les biens et services. Des manifestations qui ont entraîné une réponse immédiate des autorités. Au moins quinze (15) morts sont dénombrés. Des manifestations qui n’ont pas empêché que le leader de l’ex Pastef soit arrêté pour des motifs qui feront sans doute rire certains.

Le 27 juillet 2023, le PROS (Président Ousmane Sonko) est arrêté chez lui pour vol de portable. A partir de là, la machine judiciaire s’emballe pour lui. Le 31 juillet 2023, le leader de l’opposition radicale est placé sous mandat de dépôt pour appel à l’insurrection, entre autres infractions. Depuis lors, l’empire qu’il s’est bâti s’effondre. Mais force est de constater que Sonko a failli mettre la République à terre. Sa tentative de révolution a permis à certaines personnes d’infiltrer le pays.

sonko
Bus attaqué au cocktail molotov à Yarakh

Pour la première fois, un attentat est perpétré sur le sol sénégalais. Un bus rempli de monde est attaqué au cocktail molotov. Cette attaque a coûté la vie à deux jeunes filles innocentes de la même famille. Les personnes arrêtées dans cette affaire se réclament être des partisans de Ousmane Sonko. Au-delà de cette attaque meurtrière, c’est autour de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) d’être prise pour cible par des individus encagoulés qui brandissaient des armes blanches en scandant le nom du maire de Ziguinchor.

C’est ainsi que l’UCAD sera pillée et saccagée. Au Campus pédagogique, les six facultés sur les lieux ont toutes subi des dommages. La direction du COUD a été calcinée. La bibliothèque universitaire saccagée et le Centre d’études des sciences et techniques de l’information (CESTI) est incendié. Des archives de plusieurs années sont réduites en cendre par ces individus. Ce qui a poussé les autorités à fermer ce grand temple du savoir qui est en rénovation. Depuis lors, de nombreuses voix se lèvent pour demander sa réouverture. Mais ces personnes oublient sans doute ce qui s’est passé le 1er juin 2023.

Ces quatre (4) jours de manifestations avaient poussé les autorités à corser les mesures. C’est ainsi qu’internet sera coupé pendant des jours. Une mesure drastique qui a permis de réduire les messages haineux et les appels à la violence des partisans de Sonko. Mais qui a coûté très cher à l’économie sénégalaise. Voilà comment, l’homme qui aspire a être président a failli détruire le Sénégal.

sonko
De g à dr : le Général Moussa Fall, l’ancien ministre de l’Intérieur Antoine Diome et le général Kandé

Le pragmatisme et la réactivité de l’Etat ont permis à la République de rester debout. Trois hommes de Macky Sall ont fait échouer le projet funeste de Sonko et les forces occultes qui sont derrière lui. Antoine Diome, le Général Moussa Fall et le Général Souleymane Kandé méritent le titre de « l’homme de l’année ». Ils ont su faire face à la menace qui planait sur le pays.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra