Ultimate magazine theme for WordPress.

6 940 kilos de chanvre indien saisis entre de 2019 et 2022

0

Les agents de la Direction régionale des douanes du Sud-Est (DRSE), font partie des plus coriaces soldats de l’économie du Sénégal. Ce qui l’atteste est qu’entre 2019 et 2022, ils ont eu à saisir 372 kg de cocaïne, 6 940 kg de chanvre indien et de faux médicaments d’une contre-valeur de 600 millions FCFA.

La cérémonie d’incinération des 300 kg de cocaïne saisis par les agents de la Direction régionale des douanes du Sud-Est (DRSE), le samedi 29 octobre dernier, a servi de tribune au Directeur régional des Douanes du Sud-Est, pour faire le point sur la saisie de drogue, entre 2019 et 2022, dans cette partie du pays.

Le colonel Saliou Diouf renseigne que les saisies faites par les unités douanières du ressort de la DRSE, concernent la cocaïne, le chanvre indien et les médicaments contrefaits. Il invite alors chaque agent des douanes à redoubler de vigilance et de concentration dans le contrôle des personnes, des biens et des moyens de transport, en vue de contenir dans des proportions insignifiantes, toutes les activités illicites, ainsi que tous les périls qui sont à l’orée des frontières du Sénégal et qui pourraient, s’ils n’y prennent pas garde, mettre à rude épreuve la stabilité du pays, la santé et la sécurité publiques.

Ainsi, il annonce que 6 940 kg de chanvre indien (dont 2 990 kg en 2019 et 3 950 kg en 2020) et 372 kg de cocaïne (72 kg en 2019 et 300 kg en 2022) ont été saisis, les quatre dernières années. À ces saisies de drogue, s’ajoutent celles de faux médicaments d’une contre-valeur de 600 millions FCFA, dans la même période.

‘’Cependant, le véritable catalyseur de ce résultat est le soutien moral et matériel permanent des plus hautes autorités douanières. En effet, cette saisie a été possible, parce que, dans le cadre de sa démarche d’amélioration continue, l’Administration des douanes s’est donnée pour objectifs, entre autres, d’augmenter et de diversifier les moyens d’intervention de ses agents, mais également de s’autonomiser sur certains aspects en rapport direct avec l’exécution du service’’, déclare le colonel Diouf.

L’officier renseigne ainsi que les agents disposent de kits destinés à réaliser des tests in situ, en cas de doute sur la nature psychotrope d’un produit. Ils ont été acquis et distribués aux différentes unités, dit-il, il y a à peine un an. ‘’Aucun succès n’est définitif, ni aucune victoire finale dans la lutte permanente que nous menons contre les trafiquants de tous genres, en vue de circonscrire, au-delà de ses frontières, toutes les atteintes potentielles à l’intégrité de notre pays et toutes les velléités des réseaux criminels de sabordage du tissu économique national, de la sécurité publique, de la santé publique ou de la paix sociale.

Par contre, tout échec dans cette mission peut entraîner des effets sociaux, sanitaires ou économiques désastreux. Aussi, devons-nous quotidiennement, dans l’exercice de nos missions, la détermination chevillée au corps et le professionnalisme en bandoulière, reproduire nos efforts et renouveler notre engagement à toujours mettre en œuvre les mesures de protection et de défense en vigueur, afin de prémunir durablement notre pays contre les conséquences indésirables des différentes menées qui le guettent’’, ajoute le colonel

EnQuête

laissez un commentaire
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra