7ème AG de la FEWACCI : Cissé Lo invite l’Etat à redynamiser les Chambres Consulaires…

Kaolack abrite, depuis hier, la 7ème Assemblée Générale de la Fédération des Chambres de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de l’Afrique de l’Ouest (FEWACCI, en anglais). Cette rencontre organisée en marge de la 5ème Foire Internationale de Kaolack (FIKA) est axée sur le thème : « Le marché communautaire de la CEDEAO : Enjeux et Perspectives ». La cérémonie officielle d’ouverture présidée par la Présidente du Conseil Economique Sociale et Environnementale (CEES), Madame Aminata Touré dite Mimi, a été une belle opportunité pour le Président Moustapha Cissé Lo de porter un vif plaidoyer pour une meilleure considération de ces structures précitées : « Notre fédération n’est pas reconnue par la CEDEAO. Pour remédier à cet état de fait, nous voudrions lancer un vibrant appel aux différents pouvoirs publics de nos Etats pour mieux nous appuyer dans ce sens. Nous demandons à la Présidente Madame Aminata Touré d’être notre interprète, de porter notre message à qui de droit », a-t-il supplié.  Le Président protocolaire du Parlement de la CEDEAO, de poursuivre : « Je voudrais que vous puissiez prendre à bras le corps ce dossier pour que l’Etat porte le plaidoyer afin de mettre en place un dispositif juridique qui milite en faveur d’un statut des chambres consulaires fortes et qui prendront en compte les préoccupations du secteur privé dans le processus d’intégration. Les entraves à la libre circulation des personnes et de leurs biens sont toujours une pierre d’achoppement, pour ne pas dire des entraves qu’il faut travailler à lever d’urgence », a fait savoir le Président de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Diourbel.