Ultimate magazine theme for WordPress.

A 9 jour du scrutin…voici 3 coalitions assurées d’être à l’Assemblée

1

Sur 8 coalitions en lice pour les Législatives, seules 3 sont visibles. Il s’agit de la coalition au pouvoir, Benno Bokk Yaakaar, de l’opposition radicale Yewwi Askan Wi et de Bokk Gis-Gis-Liggeey qu’on peut qualifier d’opposition pondérée. Après ces 3 coalitions, tous les autres sont quasi inexistants sur le terrain et dans la presse. Benno avec Mimi cartonne, Yewwi avec Sonko se déchaîne et Bokk-Gis-Gis-Liggeey avec Pape Diop avance à grands pas.

ben
De g à dr : Mimi Touré de Benno, Pape Diop de Bokk-Gis-Gis-Liggeey et Ousmane Sonko de Yewwi

Les autres coalitions ont du mal à suivre la cadence, le rythme imprimé au cours de cette campagne par le trio cité, à savoir Benno Bokk Yakaar, Yewwi Askan Wi et Bokk Gis-Gis-Liggeey. Elles sont devenues inexistantes voire invisibles sur le terrain. Pour le moment, elles ne se contentent que de leur temps d’antenne à la télé et à la radio pour annoncer aux électeurs qu’elles sont là dans la course pour les élections législatives.

 

Elles ont cherché à « boxer » dans la cour des grands, et elles semblent perdues. Les 5 coalitions qui rivalisent avec les trois ténors au cours de cette campagne se sont rendues à l’évidence. Elles savent à présent qu’elles sont obligées de se soumettre, et d’accepter qu’elles vont se faire écraser par le rouleau compresseur des trois grandes coalitions que sont Benno Bokk Yakaar, Yewwi Askan Wi et Bokk Gis-Gis-Liggey, au soir du 31 juillet.

Il est vrai que ces trois dernières coalitions n’ont pas lésiné sur les moyens pour mobiliser les populations autour d’elles au cours de cette campagne. Aminata Touré dite Mimi qui a suffisamment réarmé ses troupes pour ces élections législatives, est devenue insaisissable. Benno Bokk Yakaar a démarré fort et va terminer fort cette campagne. Partout où sa caravane passe, c’est à une véritable déferlante que l’on assite.

Aminata Touré séduit partout où elle passe. Le message qu’elle délivre, retient l’attention des foules qui suivent la caravane de Benno Bokk Yakaar. Mimi Touré s’appesantit partout sur les réalisations de l’Etat dans la localité même où passe la caravane de Benno Bokk Yakaar. Donc, c’est un  de sincérité qu’elle délivre aux populations qui s’y collent. La bonne campagne de Benno Bokk Yakaar laisse penser qu’elle conservera encore à l’Assemblée nationale, une majorité large.

ben
Les opposants Ousmane Sonko (à gauche) et Khalifa Sall (à droite) leaders de la coalition Yewwi Askan Wi

Il faut dire que c’est timidement que Yewwi Askan Wi a démarré cette campagne pour les élections législatives du 31 juillet prochain. La principale coalition de l’opposition peinait à se réveiller du coup de massue qu’elle venait de recevoir avec le rejet de sa liste nationale de titulaires à ces élections législatives.  A présent, elle donne l’impression de s’être relevée de la situation dans laquelle elle s’était trouvée, et est en train de mobiliser les populations autour d’elle.

Les leaders de Yewwi Askan Wi, Ousmane Sonko et Khalifa Sall qui avaient été abasourdis au début, se lancent à présent dans des tournées nationales pour prêter main forte à leurs troupes. Ce qui vient encourager leurs militants qui fournissent déjà des efforts sur le terrain. La mobilisation est toujours grande autour de Yewwi Askan Wi. Et ses troupes deviennent suffisamment dopées, au point de songer qu’elles sortiront vainqueur de ces élections.

La troisième grande coalition qui s’illustre durant cette campagne, à savoir Bokk Gis-Gis-Liggey, est en train de dérouler sa campagne en toute sérénité. Les tenants de cette coalition se distinguent par des discours pleins de sagesse, ils font tout pour préserver la paix et l’unité au Sénégal. Ils ont donc un discours qui séduit les populations, elles aussi soucieuses de la paix et de l’unité de la nation. Bokk Gis-Gis-Liggey a fait une percée au cours de cette campagne électorale, et a démontré qu’elle est devenue une force sur laquelle, il faudra compter au cours des prochaines années.

La rédaction de xibaaru

Afficher les commentaires (1)