Babacar Diagne : Une tête à couper par Macky Sall

Avec Babacar Diagne à la tête du Conseil National de Régulation de l’Audiovisuel (CNRA), toute la presse était alertée. Babacar Diagne a toujours bien joué son rôle. Aussi bien sous les règnes du Président Abdou Diouf (à l’époque Directeur de la Télévision nationale), de Me Abdoulaye Wade (conseiller en communication, ensuite Directeur général de la RTS, puis ambassadeur) que sous Macky Sall (maintenu toujours ambassadeur avant d’être nommé à la tête du CNRA), Babacar Diagne s’est toujours montré zélé à son poste. L’ambition de Babacar Diagne a toujours été de se montrer zélé à l’endroit du pouvoir en place.

Quelle idée que de couper le signal à la Sen TV parce que tout simplement cette chaîne de télévision n’a pas respecté les règles en faisant la publicité de certains produits cosmétiques. Pour des actes plus que graves, le CNRA s’est contenté d’une simple mise en demeure à l’endroit du mis en cause. Cette fois, en allant si haut au point de couper le signal à la Sen TV, le CNRA est allé trop fort. Babacar Diagne outrepasse ses fonctions.

Il prend une mesure impopulaire à mettre sur le dos du régime du Président Macky Sall. Le Président de la République peut-il toujours se permettre d’endosser les mesures les plus impopulaires de collaborateurs qu’il a nommés en toute confiance. Dans l’affaire de la Sen TV, Babacar Diagne a été si maladroit que tout le monde pense que le régime veut régler ses comptes à Bougane Guèye Dany pour ses prises de position. Quel bel exemple que de le montrer en vedette ! Une bourde signée par le très zélé Babacar Diagne.

La rédaction de Xibaaru