Cécilia…Elle dit enfin pourquoi elle a quitté Sarkozy

Après vingt ans d’amour, Cécilia Attias et Nicolas Sarkozy se sont séparés au tout début de son mandat présidentiel. Déjà en froid depuis plusieurs mois, c’est elle qui a la pris la décision de quitter son mari après une petite phrase qu’il avait prononcée.

C’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase de Cécilia Attias. En octobre 2007, seulement quelques mois après l’élection de Nicolas Sarkozy à l’Elysée, son épouse depuis treize ans a décidé de le quitter pour filer, au grand jour, le parfait amour avec Richard Attias. Un choix évident qui alimentait déjà de nombreuses rumeurs mais qui a abasourdi le président de la République de l’époque, qui n’a pas compris la décision de la mère de son fils, Louis. Pourtant, les mois qui ont précédé leur séparation officielle ont été très compliqués pour le couple. « Au fil des années, parce que j’étais toujours là, Nicolas m’avait en quelque sorte oubliée, écrira-t-elle plus tard, dans un extrait repris par Robert Schneider dans son livre, Premières dames. (…) Il me voulait à ses côtés alors que, d’une certaine manière, lui n’était plus aux miens. »

Mais si Cécilia Attias a pris sur elle pendant des années, c’est une petite phrase de Nicolas Sarkozy qui a précipité sa décision inéluctable. « Elle confiera à une amie proche que c’est le 14 juillet, après qu’il a lancé publiquement : ‘Elle est pas belle ma femme !’ qu’elle a décidé de partir », écrit Robert Schneider. Pendant plus de trois mois donc, le couple a sauvé les apparences avant d’officialiser son divorce par le biais d’un communiqué. Une surprise pour personne – puisque Cécilia Attias s’affichait déjà avec Richard en Une des magazines -, sauf pour Nicolas Sarkozy. « C’est peu dire qu’à l’époque l’attitude de Cécilia me stupéfia. Je n’avais rien anticipé. Je n’y avais rien compris. Je subissais sans pouvoir contrôler une situation, qui, chaque jour, devenait plus incompréhensible. Je fus ainsi le premier président dont le divorce fut prononcé dans son bureau à l’Élysée. C’est une première dont je me serais assurément bien passé  », écrivait d’ailleurs l’ex-chef d’Etat dans Passions.

Et si Cécilia Attias n’a jamais regretté d’avoir mis fin à treize années de mariage, celle qui a joué un rôle important sur la scène internationale nourrit toujours une déception. Sur le plateau de C à vous il y a quelques jours, elle expliquait que ses enfants avaient mal vécu son divorce. « La culpabilité est encore plus forte pour moi parce que je les ai quand même pas mal exposés, confiait-elle dans l’émission de France 5, où elle était invitée pour faire la promotion de son livre écrit avec son fils. Et puis quand je suis partie, il y a eu une exposition immense, mon départ et mon divorce ont eu des répercussions importantes sur eux ». Une période compliquée – surtout pour leur fils de 9 ans à l’époque – mais également pour ses deux grandes filles « en pleine adolescence » : « Bien sûr, la culpabilité m’a rongée pendant très longtemps ».