Ultimate magazine theme for WordPress.

Ces ténors de l’opposition financés par Macky Sall…

2

Le Sénégal a-t-il une opposition crédible ? Des opposants qui s’opposent à Macky derrière leurs claviers d’ordinateurs ou leurs smartphones, ou pire, des opposants qui s’illustrent par le scandale à chacune de leur sortie, voici l’image qu’offre l’opposition au Sénégal. Au point de se demander si les Sénégalais méritent leurs opposants ? Le mutisme du plus grand parti d’opposition au Sénégal, le Parti Démocratique Sénégalais (PDS) de l’emblématique Maître Abdoulaye Wade, est tout simplement incompréhensible.

La sortie du maire de Mermoz Sacré Cœur nous édifie sur la nature de l’opposition Sénégalaise : « Moi, je ne me reconnais pas dans cette opposition. Cette opposition est muette quand on parle du gaz, de zircon et même quand on parle du respect du calendrier républicain. Dakar ne peut disparaître qu’avec la complicité de l’opposition » a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse le lundi dernier. Le maire Barthélémy Dias ne s’est pas trompé sur ce silence de l’opposition…

Où sont les Aïda Mbodj et Mame Diarra Fam ? Où sont passés Mamadou Diop Decroix et Pape Diop ? Tous ces députés de l’opposition ont subitement disparu de la plateforme des opposants crédibles. Mamadou Lamine Diallo de Tekki s’est réservé uniquement les « mardis » pour s’opposer. Et son voisin du Congrès de la Renaissance Démocratique (CRD), Abdoul Mbaye, est un accroc du smartphone. Il n’hésite pas contribuer au développement de twitter, en s’opposant uniquement sur ce réseau social. Et le Front de Résistance nationale (FRN), cette entité adepte des discours inaudibles, passe son temps à caresser Benno Bokk Yakaar dans le sens du poil.

Et toute cette opposition qui, naguère déterminée et prompte à manifester, semble être aujourd’hui tétanisée par le pouvoir de Macky Sall ; certains se demandent si des opposants ne sont pas tout simplement passés s’alimenter dans le grenier du palais. Et d’autres y voient dans le mutisme de l’opposition, les enveloppes anesthésiantes de Macky Sall pour momifier l’opposition. Et selon nos sources, plusieurs opposants sont financés par le président Macky Sall en personne.

Idrissa Seck est la preuve vivante du financement de l’opposition par le pouvoir. Opposant, arrivé second à la présidentielle et devant faire figure de chef de l’opposition, est devenu subitement, comme il le dit lui-même, « Mbourou ak Sow » une expression sénégalais qui signifie « fusion totale ». Combien sont-ils aujourd’hui à l’image de Idrissa Seck dans l’opposition ? Personne ne le sait puisque la révélation de la fusion « Macky-Idrissa Seck » a créé un séisme politique. Mais le silence de cette opposition n’est pas fortuit et cache des alliances secrètes avec le pouvoir.

Quand est-ce que l’opposition va-t-elle cesser de s’aliéner et d’arrêter de mentir eu peuple Sénégalais ? Les agissements de différents états-majors de l’opposition laissent à désirer et présagent une participation catastrophique aux Locales de 2022. Le président Macky aura une opposition réduite à Khalifa Sall, Barthelemy Dias et Ousmane Sonko aux prochaines échéances électorales…le reste de l’opposition étant passée à la table de la salle des Banquets du Palais de la République.

La rédaction de xibaaru

2 commentaires
  1. Benbougor dit

    Au moins cela aura le mérite de clarifier et en même temps de rajeunir l’espace politique au Sénégal

  2. Mamoudou Fatadio dit

    Mamadou Diop Decroix est synonyme de Constance.
    Il a sacrifié sa vie Pour la cause du peuple. Si vous ne connaissez pas ce grand Monsieur, allez faire des recherches et revenez me dire ce que vous pensez de lui.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :