Comportez-vous en homme d’État…Par Mame Ousmane Diop

Messieurs comportez-vous en homme d’État.
Notre vécu et parcours politiques nous ont toujours imposé de rester dans le débat d’idées centralisé autour des préoccupations des populations.
En lieu et place de répondre par l’insulte à certains responsables qui passent tout leur temps à offenser, calomnier, menacer des personnalités émérites de ce pays, nous préférons nous pencher sur le comportement et l’attitude d’un Homme d’État dans une démocratie avancée en pays civilisé.
De par les attitudes et comportements de certains politiciens de la majorité, les Sénégalaises et Sénégalais dans leur grande majorité sont dégoûtés par la politique. Tous les politiciens qui font généralement la Une des journaux sont ceux qui passent tout leur temps dans l’invective, la tortuosité, l’insulte, le chantage et la calomnie. Ceux qui sont aux affaires et en charge de postes de prestige qui engagent l’honorabilité de l’État et de nos institutions devraient avoir l’attitude d’homme d’État parce que la gestion et l’image de ce pays sont entre leurs mains. Les différentes fonctions occupées par ces responsables à toutes les stations devraient normalement leur imposer une certaine conduite au point d’avoir la capacité de s’élever au-dessus des problèmes de personnes pour rechercher le bien commun.
En attaquant avec une violence et une méchanceté inouïes le ministre d’État Makhmoud Saleh, ils tentent de porter atteinte à l’honorabilité d’une personne dont le seul tort est de servir le Président Macky Sall ou défendre le Parti présidentiel à tout point de vue surtout quand celui-ci est agressé de l’intérieur. Et c’est donc en définitive à celui que les Sénégalaises et Sénégalaise se sont librement choisis qu’ils s’attaquent.
Pourquoi ? Le temps nous édifiera.
C’est le temps où les loups sortent du bois pour revendiquer publiquement et avec prétention une légitimité du parti justifiée simplement par leurs postures de maitres chanteurs, d’arrogants, d’opportunistes. Ils en oublient même que le militantisme est une forme d’engagement collectif comme personnel, fondé dans la discipline, le respect des positions du parti mais aussi des décisions de son leader charismatique.
Si pour des limites avérées certains délateurs n’ont d’autre moyen que l’invective et l’insulte, la morale ou leur statut de musulman nécessairement imbu dans la culture sénégalaise du KERSA du DIOM devraient leur imposer réserve et retenue. Il est contradictoire de se targuer de Talibé Mouride sans mettre en avant la correction, la réserve, la vérité, la politesse en toutes circonstances.
Notre long compagnonnage avec le ministre d’État Mahmoud Saleh nous a appris à connaitre un homme intègre, un père de famille affectueux, un patriote qui peut se sacrifier pour sa nation. Nous avons toujours connu le ministre d’État Makhmoud Saleh marcher dans cette trajectoire de par son comportement où la calomnie, l’insulte, l’invective n’ont pas leur place. Pour faire triompher ses idées, il a toujours préféré opter pour le débat d’idées articulé autour de la résolution des préoccupations des populations. Ceux qui abusivement lui collent l’étiquette de trotskiste comme une plaie ne savent rien du parcours émérite d’un politique hors pair toujours à la recherche d’alternatives meilleures pour son pays. Homme studieux et secret, voilà malheureusement chez eux la définition qu’ils se font d’un trotskiste.
Mame Ousmane Diop, Responsable APR