Thierno Bocoum : «Aujourd’hui, la lutte contre la corruption se limite juste à des effets d’annonce»

«Il n’y a pas une volonté politique de la part du régime en place allant dans le sens de réduire considérablement la corruption dans notre pays. Nous avons un régime qui fait dans les slogans et la mise sur pied d’organes de contrôle mais rien dans la prise en charge des recommandations des rapports produits par ces organes.

Aujourd’hui, la lutte contre la corruption se limite juste à des effets d’annonce de nos dirigeants sinon, il n’y a rien, pas d’actes concrets allant dans le sens d’éradiquer ce fléau. Ensuite, à plusieurs reprises, le président de la République a montré que ceux qui sont dans son proche entourage peuvent souffrir de tout sauf d’être ausculté dans le cadre de leur gestion.

Cela est vraiment dommage dans le sens où il appartient à l’Etat ou du moins à ceux qui nous dirigent de se montrer exemplaires dans leur démarche. On ne peut pas seulement se cantonner sur des sanctions administratives et ne pas transmettre les dossiers à la justice. Aujourd’hui, le gouvernement doit tout faire pour faire parvenir à la justice tous les dossiers en vue de leur traitement dans le respect du principe de la contradiction et que des sanctions » martèle Thierno Bocoum dans les colonnes de SudQuotidien.