Ultimate magazine theme for WordPress.

Côte d’Ivoire : le gang de chauffeurs de taxis arrêté à Yamoussoukro

un taxi en Côte d'Ivoire
0

La Brigade Anti Criminalité (BAC) de la Police a mis hors d’État de nuire, le mercredi 7 février 2024, un gang spécialisé dans le vol des passagers de taxis à Yamoussoukro.

La Brigade Anti-Criminalité (BAC) de la police nationale a mis le grappin, le mercredi 7 février 2024, sur trois membres actifs d’un gang spécialisé dans le vol des passagers des taxis, notamment dans le rang de la gente féminine à Yamoussoukro. Ce sont Y. Bonaventure, D. Sidibé dit Djaguer et B. Eugène dit Vicky, tous des chauffeurs de taxis. Ces malfrats ont été appréhendés suite à une enquête savamment menée.

Plusieurs plaintes à la police contre le gang

Selon nos sources, c’est suite à plusieurs plaintes des populations qui ont fait les frais de l’inconduite de ces chauffeurs de taxis que la cellule enquête de la BAC de la préfecture de police de Yamoussoukro ouvre une enquête dans l’optique de mettre hors d’état de nuire ces voleurs. Exploitant les images des Vidéos de Protection Urbaine (VPU) un taxi est identifié par les éléments de la BAC.

Le chauffeur dudit taxi, Y. Bonaventure, est interpellé le mardi 6 février 2024 aux environs de 17h30, au niveau de la station totale, non loin du grand marché. Sous le feu des questions des éléments de la cellule d’enquête de la BAC, dans leurs locaux où il est conduit, il ne manque pas de reconnaitre les faits qui lui sont reprochés. Le chauffeur dénonce deux autres membres du gang que sont D. Sidibé dit Djaguer et B. Eugène dit Vicky. Le nommé Olivier qu’il ne manque pas de citer, quant à lui, est désormais en cavale.

Ce gang qui ne s’attaque qu’à la gent féminine

gang

Il est activement recherché par la police. Nombreux sont leurs forfaits. Ces bandits qui ne s’attaquaient qu’à la gent féminine ont, le 11 décembre 2023, aux environs de 12h10, dépouillé Dame N. Alice caissière de la somme de trois millions de francs (3 000 000 FCFA) qu’elle partait déposer à la banque. En plus le mardi 23 janvier 2024, aux environs de 10h 51minutes, les mêmes malfrats ont dépossédé dame M. Damouhé de la somme de six cent mille francs (600 000 FCFA).

Selon nos sources, plusieurs autres cas de leurs forfaits ont été portés à la connaissance des différents services de police de Yamoussoukro. Afin de se donner la chance de succès à leur sale besogne ce gang a choisi la rue des banques et autres établissements financiers comme leur lieu de prédilection. Leur itinéraire part de la Poste jusqu’à la Société Générale de Banque de Côte d’Ivoire (SGBCI) en passant par les feux tricolores du Trésor Public et de la Société Ivoirienne de Banque (SIB). De sorte à pouvoir repérer tous ceux qui sortent des établissements financiers étant leurs cibles privilégiées.

Le mode opératoire des bandits

Le tout corroboré par un mode opératoire sans faille. Il consiste à faire croire aux passagers que la portière du taxi n’est pas bien fermée. Ainsi quand ils s’abaissent pour bien la refermer, ces voleurs en profitent pour subtiliser l’argent en leur possession. « Nous n’agressons pas nos victimes. On les distrait simplement. C’est un jeu d’esprit’’, a expliqué l’un des membre du gang.

Au terme de leur interrogatoire, ces hors-la-loi ont tous été déférés devant le tribunal de première instance de Toumodi le vendredi 9 février 2024 pour y répondre de leurs actes. Il convient d’attirer l’attention des autorités compétentes sur les difficultés que rencontrent les éléments de la cellule enquête de la BAC de Yamoussoukro, dans l’exercice de leurs missions. Notamment leur manque de véhicule pour accomplir à bon escient ces nobles missions.

Source Linfodrome

 

laissez un commentaire
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra