Ultimate magazine theme for WordPress.

Côte d’Ivoire : un fou abat un policier lors d’une bagarre

0

Le policier Anoma Achi Justin est décédé dans la journée du lundi 1er janvier 2024 au CHU de Bouaké après avoir reçu, le samedi 30 décembre 2023, une barre de fer dans la tête lors d’une bagarre dans une station-service à Tiébissou.

La Police nationale de Côte d’Ivoire est frappée le deuil. L’un de ses vaillants éléments, à savoir l’adjudant Anoma Achi Justin a tiré sa révérence, dans la mi-journée du lundi 1er janvier 2023, au Centre hospitalier régional (CHU) de Bouaké où il avait été interné, en provenance de Tiébissou. Le tragique incident s’est produit avec un individu, apparemment atteint de troubles mentaux, ayant mortellement agressé le policier avec une barre de fer.

Le policier était en service

Selon des témoignages sur place, l’adjudant Anoma Achi Justin était en service, le samedi 30 décembre 2023, à la station-service de Tiébissou, accompagné de deux collègues, afin de mener une mission d’observation. Vers 19 heures, un individu au comportement agressif, qualifié de malade mental, a perturbé l’ordre du lieu, interrompant le service des pompistes. Bien que le perturbateur ait été éloigné, il est revenu à la station-service, ciblant un pompiste avec une violence inattendue.

policier
Le Policier tué (en bleu) avec ses collègues

Le pompiste l’aurait été expédié au tapis. Quand le malade mental retrouve un tant soit peu ses esprits, il se saisit d’une barre de fer pour se diriger vers son adversaire. Dès lors, tout va basculer. A en croire nos sources, le policier Anoma Achi Justin qui avait réussi à ramener le calme aurait tenté alors de s’interposer pour éviter que le malade mental ne commette l’irréparable.

L’agresseur a violemment frappé le policier à la tête avec la barre de fer

Malheureusement, l’agresseur a violemment frappé le policier à la tête avec la barre de fer. De bonnes volontés portent assistante à l’adjudant et l’évacuent à l’hôpital général de Tiébissou où il reçoit les premiers. Mais son cas est plus complexe et nécessite un plateau technique plus relevé.

C’est pourquoi il a été conduit au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Bouaké. Malgré les efforts du personnel médical, l’adjudant Anoma Achi Justin n’a pas survécu à ses blessures, laissant derrière lui une veuve, deux enfants et des proches inconsolables.

La nouvelle de sa mort a plongé la Police nationale de Côte d’Ivoire dans le deuil, soulignant la perte d’un vaillant membre des forces de l’ordre qui a sacrifié sa vie pour maintenir la paix et la sécurité dans la communauté.

Source Linfodrome

laissez un commentaire
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra