Covid-19 : Makhtar Cissé plaide la réglementation dans le secteur des hydrocarbures

On commence déjà à penser à l’après coronavirus au ministère du Pétrole et des Energies. Ce mardi, lors d’une table-ronde ministérielle sur l’impact de la Covid-19 sur le secteur énergétique en Afrique, organisée par visioconférence, Mouhamadou Makhtar Cissé a souligné la nécessité de repenser la réglementation et la politique tarifaire dans le secteur des hydrocarbures pour favoriser une reprise rapide des activités à la fin de la crise de la Covid-19.

« Il sera nécessaire de repenser la réglementation et la politique tarifaire dans le secteur des hydrocarbures pour favoriser l’accès, maintenir un climat ouvert à la discussion avec les compagnies pétrolières dans le but de favoriser une reprise rapide des activités à la fin de la crise », renseigne MMC.

L’ancien directeur de la Senelec a souhaité que les Etats et les gouvernements « accompagnent les compagnies dans la recherche des solutions durables en vue de répondre à la crise liée au pétrole et ainsi éviter un impact irréversible sur les projets pétroliers et gazier sur le continent ».

Le ministre sénégalais du Pétrole et des Energies a, par ailleurs, relevé que le secteur des hydrocarbures est l’un des plus touchés par la pandémie du nouveau coronavirus. Par conséquent, Cissé a suggéré, en guise de réponse, un partage des « meilleures pratiques » pour une bonne résilience du secteur des hydrocarbures, la résolution des problèmes structurels de la chaîne logistique pour assurer un bon stock de sécurité.