Ultimate magazine theme for WordPress.

Dialogue : Les Karimistes disent « Halte Au DIALOGUISTE !

0

À la lumière des informations, des analyses, des éclaircissements, des tentatives de réponses apportées par rapport à l’exercice de ce jeu démocratique qui est le dialogue national, nous constatons un grand d’épis orgueilleux et insoutenables d’être humain.

Le mot dialogue national a été vidé, déchiré, dépouillé, balkanisé de son sens et de sa substance, de sons sens et de sa substance même honorifique.

Comment peut-on parler de dialogue alors que tous les paramètres du dialogue sont dictés par un seul clan et un seul Camp renforcé par des courtisans, des serviteurs gelés du système politique en place ?

Ceux-ci qui ont participé à ce Semblant ou factice du dialogue national n’ont fait que confirmer leur rang de médiocrité, leur niveau très bas de la politique sénégalaise.

Ils n’ont rien compris, ils sont motivés par d’autres agendas cachés.

Mais qu’ils n’arrivent pas a dissipé un peu les malentendus ou leur gourmandise politique.

Leur présence n’a rien à avoir avec l’intérêt du peuple sénégalais.

Ils se tapent dessus et dessous pour des intérêts personnels et partisans.

Le parti démocratique Sénégalais, un parti qui a contribué à la première alternance démocratique après 26 ans d’opposition, ne se laissera jamais berner par un système qui roule à contre-courant des intérêts du peuple, un système qui roule pour la France et qui ne fait qu’entretenir les intérêts occidentaux.

Depuis le fameux discours de Baule en 1990 qui symbolisait le vent du démarrage démocratique sur le continent Africain, le pds reste ce parti qui incarne cette belle démocratie.

La preuve, en 2000, le rôle éminent joué par les membres de ce parti a ouvert la voie à la démocratie au Sénégal.

Ce parti qui constitue un univers et aussi une université qui forme de carrières politiques au long cours.

Ce qui est grave aujourd’hui, ce qui est cocasse, ce que certains membres de l’opposition font tous les moyens pour le joindre au système politique en place en vers et contre le pds.

Je dénonce et trouve cela comme une trahison à l’endroit du peuple sénégalais et envers le pds.

Le leader emblématique aussi de l’opposition à savoir monsieur Karim Wade est poussé à l’exil forcé.

Mais dans une démocratie qui se respecte, l’on aurait dû poser ce problème en tête des préalables pour commencer ce dit dialogue national.

Mais hélas !il s’agit en réalité d’un dialogue de copains et de coquins pour faire plaisir au chevalier marron et pour berner le peuple.

Donc,il faut chercher un autre mot sacré, consacré par un dictionnaire pour essayer de revêtir cette rencontre organisée entre l’actuel tenant du pouvoir et une partie de l’opposition insignifiante et Rikiki.

Il est temps d’insister également sur les conditions de la discipline politique pour mieux mettre en marche notre démocratie qui a perdue toutes ses vertus et valeurs sous ce régime.

Le dialogue tant évoqué est loin de l’être et malheureusement à force de dialoguer, l’on se retrouve dans la situation d’un milieu où tout le monde se retrouve pour chanter des louanges.

C’est la rencontre des vices contre les vertus.

Les décisions sorties de ce dialogue sont insensées et non avenues.

Nous exigeons un vrai dialogue là où l’intérêt du peuple et de la démocratie sera mis en avant.

Fily cissokho coordinateur mouvement Karim président (MKP)

Membres pds/saraya

Membre du secrétariat national chargé de la communication interne du pds et des réseaux sociaux.

laissez un commentaire