Dialogue politique…un deal à trois

Le président du mouvement Tekki, dans les colonnes du quotidien Tribune, résume en trois les objectifs visés par le président Macky Sall, à travers le dialogue politique. Pour Mamadou Lamine Diallo, il s’agit juste d’entériner des deals politiques scellés en amont et dont le protocole est soigneusement étudié.
Le premier deal consiste à amener le Pds au dialogue national, en échange amnistier Karim Wade et au passage tous les brigands de son régime. Mais le hic, selon lui, c’est que Karim n’est pas intéressé. Pour M. Diallo, le deuxième deal de Macky Sall, c’est convaincre les « Khalifistes » à prendre part au dialogue national, et en échange gracier Khalifa Sall.
Mais cela coince parce que ce dernier ne veut pas d’un protocole de Grand Yoff. Et le dernier deal est d’amener Idrissa Seck au dialogue en échange du poste juteux du chef de l’opposition à deux milliards. A l’en croire, certains dirigeants de la Coalition Idy 2019 ne rejettent pas la proposition.