Diourbel : Abdoulaye Fall…l’homme qui fait émerger le Football régional

ABDOULAYE FALL, UN LEADERSHIP AU SERVICE AU FOOTBALL DIOURBELLOIS

Mon grand-père disait : « Au lieu de confier ton pur-sang arabe à ton ami, confie-le donc au sien » !

Il ne croyait pas si bien dire. Pour ce qui nous concerne, le football diourbellois en l’occurrence, le sort ne pouvait placer sa destinée en des mains meilleures que celles qui la tiennent présentement, Abdoulaye FALL.

Pour qui connait l’homme en effet, son amour pour le sport en général et le football en particulier se conjuguent avec engagement, altruisme, générosité mais surtout efficacité.

Il a réussi à sortir le football du Baol des limbes dans lesquelles une gestion aussi hiératique que nébuleuse avait fini de le plonger. Le football régional était pris en otage par une bande à la tête de laquelle trônait un obscur personnage qui avait fini de considérer sa position comme une situation de rente… à vie.

Durant la longue et douloureuse période durant laquelle il a tenu les rênes du sport dans la région en effet, il a confondu les subventions et autres ressources destinées au fonctionnement et à la promotion de ce sport avec sa poche, entouré d’une bande de complices activement engagés à ses côtés et royalement servis dans un pillage en règle des recettes générées par ce sport populaire, pour le malheur des praticiens et acteurs authentiques de cette discipline reine au Sénégal.

Heureusement il y a une justice divine en tout, et même les bonnes choses ont une fin.

Le renouvellement inéluctable des équipes devant présider aux destinées du football régional est advenu au moment opportun. Un leader est arrivé à la tête du football de Diourbel et le looser a été débarqué.

Ceux qui vivaient à ses crochets pendant qu’il pillait méthodiquement les caisses de la ligue régionale de football avec leur complicité active se sont retrouvés du jour au lendemain sevrés de subsides insolemment dérobées, sans coup férir. Comprenons dès lors que cette horde de singes comme dans un champ de cannes à sucre se mettent à piailler et crier haro sur Abdoulaye FALL.

Ils ont eu tort. Leur chef de bande en premier. Mais ne nous en offusquons pas. Le comportement de bouki l’hyène est toujours de mordre la main qui l’a nourrie, une fois qu’elle est rassasiée !

Abdoulaye FALL est altruiste. Il a beaucoup d’empathie. C’est un leader dont le point fort est l’action, si bien que la caractéristique de son management est une proximité non pas familière mais courtoise, et ouverte. C’est ce que l’on appelle le management horizontal. Il a du respect et de la considération pour l’homme. Et il est sociable. Hautement humain. Sans obséquiosité. Car l’humilité est sa qualité principale.

Malheureusement, cela a égaré certaines personnes, que leur cupidité a fait prendre cette attitude d’Abdoulaye FALL pour de la faiblesse, ou quelque marque de mauvaise conscience.

Ces gens se sont mis en tête dès lors de le faire chanter. D’user de menaces et de pressions diverses pour espérer continuer à bénéficier de ses subsides.

Ces maîtres chanteurs en herbe se sont totalement fourvoyés. La probité morale et la hauteur d’esprit d’Abdoulaye FALL ne sont plus à prouver. Cet homme qui exerce les plus hautes fonctions dans la prestigieuse administration de notre pays a des états de service irréprochables.

Leurs propos sont donc la manifestation d’une méchanceté dont la bêtise n’a d’égale que la gratuité. Ils sont la preuve manifeste que « la récompense d’une bonne action est toujours une mauvaise action » !

Abdoulaye FALL quant à lui continue son action au service du football diourbellois ; sans tambour ni trompettes. Avec l’efficacité silencieuse et le partage des responsabilités qui sont la marque de son leadership. La ligue régionale est équipée. Les subventions gérées dans la plus grande clarté. Les compétitions, toutes les compétitions se déroulent normalement et vont à terme. Les équipes sont toutes affiliées par ses soins. Elles sont dotées d’équipements complets.

Preuves de la vitalité et de la bonne gestion de la ligue : la santé financière bien florissante qu’elle affiche.

Abdoulaye FALL aime le football. Il en connait l’impact et les potentialités formidables dont il regorge et qui pourraient impulser le développement de sa région, avec en prime l’épanouissement des amateurs de ce sport-roi. C’est cela son unique objectif.

Ceux qui ont échoué là où son équipe engrange des succès éclatants ont fourni la preuve de leur incompétence. Ils en ont donné la confirmation eux-mêmes, en avouant malencontreusement par leur activisme de mauvais aloi et leurs ridicules tentatives de salir la réputation d’Abdoulaye FALL qu’ils ont non seulement effectivement détourné les ressources mises à leur disposition pour servir le football de Diourbel et ont fini par mettre en faillite la ligue régionale, mais en plus, ils ont aussi démontré qu’ils n’ont jamais pris les initiatives ni recherché des partenaires capables de les accompagner dans la mission qui leur a été assignée.

Abdoulaye FALL et son équipe gèrent en effet les mêmes ressources qu’ils détournaient à leur propre profit, et tient une comptabilité qui retrace la destination de chaque franc dépensé sous sa gestion, mais en plus il a l’entregent nécessaire pour nouer des partenariats féconds qui accompagnent les activités de la ligue régionale. Il en a la crédibilité.

Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude. Leur déchéance sur tous les plans est bien la preuve manifeste que l’adage ouolof qui dit que « wakh diou bone deukoul fa mou dieum, famou diogué la tiossano » est bien véridique.

Il y avait en son temps ceux qui vivaient du football. C’est le temps désormais de ceux qui font vivre le football à Diourbel.

Bon vent, Abdoulaye FALL !

Cissé Kane NDAO