Est-ce un crime de dire qu’un marabout est malade ?

Le journal « les Echos » a été attaqué par une bande qui reprochait audit quotidien d’avoir révélé l’hospitalisation du marabout Serigne Moustapha Sy, responsable moral des Moustarchidines Wal Moustarchidatis. Cette révélation faite par « Les Echos » et reprise par les sites d’informations serait à l’origine de cette descente musclée.

Quel crime y a-t-il de dire qu’un marabout est malade du Covid ou qu’il en serait mort ? Ces marabouts ne sont-ils pas des humains ? Ou bien le salaud de virus serait-il devenu une maladie honteuse au même titre que la syphilis ou la chaude pisse ? il faut que ces insensés reviennent sur terre et sachent que le Covid ne fait pas la différence entre un riche et un pauvre, entre un marabout un talibé voire un mécréant. Et puis, nous sommes tous appelés à mourir de quelque chose qui peut être pire que le Covid.

Ces égarés qui obéissent au doigt et à l’œil à leurs puissants marabouts et se croient également au-dessus des lois de ce charmant pays, doivent être poursuivis et châtiés à la mesure de leur crime. Et il ne faudrait pas qu’on s’arrête aux lampistes, mais atteindre le ou les commanditaires.

Parce que derrière tout fanatique, y a toujours un idiot ou des idiots qui tire(nt) les ficelles. Dans ce pays, on ne doit plus permettre à des idiots de saccager le siège de journaux ou s’en prendre à des journalistes agissant dans le cadre de leur travail. Faut en finir avec ces idiots et leurs commanditaires qui se croient au-dessus des lois de la République tout simplement parce qu’ils sont des « doomi soxna ».