Ultimate magazine theme for WordPress.

Remaniement du gouvernement…L’APR fait pression sur Macky

1

Un proche de Macky demande un remaniement

L’équipe gouvernementale de Macky Sall ne fait pas l’unanimité auprès des sénégalais. Alors que des voix se levaient du côté de l’opposition pour demander sa dissolution, maintenant c’est autour des gens du « Macky » de s’y mettre. En effet, un proche du chef de l’Etat est pour un remaniement profond. Il s’agit de Lass Badiane. Au sein de la coordination de l’APR/Dakar pour la conquête des Législatives en 2017, responsable de l’APR à Grand Yoff avec Cheikh Ndiaye, si cet homme est favorable à un remaniement c’est qu’il y’a un véritable problème au sein de ce gouvernement.

Le président Macky Sall, depuis son dernier remaniement, pense avoir fait le bon casting. Mais le locataire du Palais se trompe lourdement. En effet, ses ministres ne font que l’enfoncer de plus en plus dans l’abîme. Toutes les bourdes qu’ils font, retombe sur le chef de l’Etat et il sera le seul et unique responsable. Et depuis un certain temps, Xibaaru alerte sur ses ministres qui ne font qu’assombrir le bilan de Macky.

Dans un pays normal, le ministre de la Santé et de l’action social, Abdoulaye Diouf Sarr, aurait déjà rendu le tablier. Le maire de Yoff n’a pas les épaules pour gérer ce département ministériel qu’il dirige. Et cette remarque faite par beaucoup de sénégalais s’est confortée par la gestion catastrophique de la pandémie de Covid-19. Depuis son arrivée, la santé agonise au Sénégal. Sous son magistère, le Sénégal a enregistré un incendie dans un hôpital qui a couté la vie à six (6) enfants dans un service de néonatalogie et connu un faux médecin, membre de la Convergence des cadres républicains (CCR), dirigé par Diouf Sarr.

A l’intérieur du pays, les hôpitaux souffrent de manque de matériels ou de personnels soignants. Pendant ce temps le ministre voit le Sénégal tout en rose. Même s’il est au-devant de la liste, Abdoulaye Diouf Sarr n’est pas l’unique ministre à débarquer. Mansour Faye ne devrait plus figurer dans aucun gouvernement.

A la tête du ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du désenclavement, il ne fait que prendre des mesures impopulaires. Et ces sorties maladroites ne passent pas inaperçues. A la longue les sénégalais commencent à s’y habituer.

Sa dernière bourde remonte au dimanche soir après le violent accident qui a couté la vie à quatre (4) personnes à Kaolack. Le beau-frère du président a fait une sortie instantanée sur Facebook. Le post, supprimé par sa cellule de communication, qu’il a fait sur le réseau social était indigne d’un ministre de la République. Il a presque donné raison aux actes irresponsables de certains jeunes qui se sont attaqués aux camions maliens.

La présence de Mansour Faye dans le gouvernement est un véritable handicap pour Macky. Son incompétence dans plusieurs dossiers a terni l’image du régime en place. Les bourses familiales, l’affaire Suez-SDE, l’argent de la pandémie de Covid-19, le déni de l’Ofnac, les enregistrements de Sonko, ses menaces en direct contre un journaliste et l’argent des conducteurs de motos Jakarta…Macky va payer pour toutes ces bourdes de son beau-frère.

Le garde des Sceaux, ministre de la Justice, Malick Sall doit lui aussi passer sous l’aspirateur. Ces sorties maladroites sont toujours d’actualité. C’est l’homme qui a osé traité les députés d’« âne », avant d’offenser toute la communauté chrétienne. Hormis ses dérives communicationnelles, il est dépassé par son secteur. Et l’évasion de Baye Modou Fall alias « Boy Djinné » a jeté le discrédit sur tout l’appareil judiciaire sénégalais.

Matar Bâ, Serigne Mbaye Thiam, Néné Fatoumata Tall…tout ce beau monde doit être éjecté. Ils ont tous montré qu’ils sont incapables de faire ce pourquoi ils ont été nommés.

Un remaniement ministériel est devenu une priorité et cela le Président Macky Sall doit en être conscient. Même au sein de son parti les ministres du gouvernement ne font plus l’unanimité.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru.

Afficher les commentaires (1)