Grève : le G20 passe à l’acte…

Malgré les assurances du ministère de la Fonction publique qui a fait face à la presse pour les rassurer, les enseignants affiliés aux centrales du G20 désertent les classes à partir de ce mardi.

Les syndicalistes fustigent le retard dans le parachèvement du processus de dématérialisation des actes et procédures de la fonction publique; le non-paiement intégral des sommes dues destinées à l’apurement des rappels ; la non-matérialisation des accords portant sur la mise en place du nouveau système de rémunération, la création du corps des administrateurs scolaire et l’application des conclusions retenues à l’issue des ateliers portant sur l’enseignement de l’arabe ; le paiement des prêts au logement des détenteurs de conventions délivrées en 2016.

Le G7 déplore également les décisions impopulaires, prises de façon unilatérale par les autorités ces derniers temps telles que l’augmentation injustifiée du prix de l’électricité et de l’eau et la violation de libertés publiques consacrées par notre constitution.

Sur ce, le G7 à l’issue de sa plénière du 10 janvier 2020, a décrété le plan d’action suivant : Mercredi 22 janvier 2020 : débrayage à 10H suivi d’AG d’établissements. Le Jeudi 23 janvier grève totale suivie d’une marche du G7 à Dakar.