Ultimate magazine theme for WordPress.

Grosse erreur de casting…Bassirou Diomaye pioche les mauvais profils

1

Le fauteuil du président Macky Sall est devenu l’objet le plus convoité. Vingt (20) candidats veulent prendre la place de l’actuel chef de l’État. Mais seul l’un d’eux va passer après la bataille du 25 février 2024. Parmi cette pléthore de prétendants, Bassirou Diomaye Faye a pris les devants. Le candidat de l’ex Parti des Patriotes Africains du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF) est en train de maximiser ses chances. Pour se faire, il a entrepris un vaste recrutement de leaders en détresse. Sauf que le numéro 2 du parti dissous n’a pas choisi les bons profils.

Ousmane Sonko a officialisé son choix pour la présidentielle. Dans une vidéo publiée sur ses plateformes, dimanche, le maire de Ziguinchor a choisi Bassirou Diomaye Faye pour porter «le projet». Même s’il est en prison, il est devenu le nouveau chouchou pour ce scrutin. Tout le monde court vers lui. Ces hommes et femmes veulent avoir les bonnes faveurs des patriotes. Et éventuellement avoir une bonne place si, toutefois, le champion de Sonko devient le cinquième président.

mimi

Aminata Touré fait partie des premiers leaders à se ranger derrière le petit novice. Dans un communiqué parvenu à la rédaction de Xibaaru, l’ancienne première ministre tente de justifier son choix. «Suite aux larges concertations au sein du Mouvement pour l’Intégrité, le Mérite et l’Indépendance, nous avons pris la décision de soutenir le candidat de PASTEF pour l’élection présidentielle du 25 février 2024», a-t-elle déclaré. Après elle, la liste continue de s’allonger. Dr Cheikh Dieng, Aïda Mbodj ou encore Marieme Soda Ndiaye ont aussi rejoint le camp des patriotes.

Sans aucune surprise, Cheikh Tidiane Dieye est aussi passé dans l’équipe de Diomaye. Leader de « Avenir Sénégal Biñu Bëgg » et candidat à la présidentielle, il a renoncé à sa candidature au profit de l’homme choisi par Ousmane Sonko. «J’ai décidé de battre campagne aux côtés de nos équipes patriotiques et de tous ceux qui œuvreront pour la chute du système qui gouverne et pille le Sénégal depuis trop longtemps », a-t-il déclaré. Ces nouveaux venus font réagir au sein du parti dissous.

Si certains sont contents de voir ces leaders rejoindre le parti dissous, d’autres le sont moins. Des personnes comme Mimi Touré ne font pas l’unanimité au sein de l’ex Pastef. Ancienne directrice de campagne de Benno Bokk Yakaar, elle en a fait voir de toutes les couleurs au maire de Ziguinchor lors des dernières élections. «Je voudrais dire que Benno Bokk Yakaar ne tient pas le carnet de Rendez-vous de Sweet Beauté. Donc nous n’avons rien à voir avec une affaire strictement privée», cette déclaration de Mimi reste dans les mémoires des patriotes.

macky
Mimi Touré trahie quitte le parlement

Autre chose, la nouvelle recrue de Bassirou Diomaye Faye était un élément clé du système. Beaucoup se demandent ce qui serait arrivé si elle avait obtenu son poste à l’Assemblée nationale ? Mais Mimi n’est pas le seul mauvais pion. Politiquement, les autres candidats ne peuvent pas apporter grand chose à l’ex Pastef. Aïda Mbodj n’a pas une base solide. Celle qu’on surnomme la «lionne du Baol» n’a même pas été capable d’avoir le nombre de parrainages requis. Cheikh Tidiane Dieye est un zéro politique. Méconnu dans le landerneau politique, il doit sa notoriété à Ousmane Sonko.

Idem pour Cheikh Dieng et Marieme Soda Ndiaye. Voilà deux leaders qui auront du mal à remplir une salle de classe. Au lieu de servir le candidat Bassirou Diomaye Faye, ils risquent d’utiliser son nom pour se refaire une santé politique. Ce qui s’est passé aux dernières élections devrait servir de leçon aux patriotes. Malheureusement, ces derniers se laissent toujours emporter par leur manque d’expérience. En recrutant tous les membres du système, ils ne valent pas mieux que le régime qu’ils combattent et traitent de tous les noms.

Décidément la transhumance se fait en un seule sens. Si tous ces leaders avaient rejoint le parti au pouvoir, ils seraient traités de tous les noms. Par contre au Sénégal quand on roule avec Ousmane Sonko, on se fait pardonner tous les péchés. Mais les sénégalais ne sont plus dupes et Bassirou Diomaye Faye risque de s’en apercevoir au soir du 25 février 2024. Aucun de ces leaders ne peut lui permettre d’avoir 75% au premier tour.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

Afficher les commentaires (1)
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra