Ultimate magazine theme for WordPress.

Habib Sy…le «dinosaure» politique qui vit au crochet de Sonko

0

Ousmane Sonko a ce pouvoir de dévoiler le véritable visage des gens qui rôdent autour de lui. Le leader de l’ex Parti des Patriotes Africains du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF) est devenu le chouchou d’une bonne partie de l’opposition. Des leaders, jadis respectés, sont devenus de véritables disciples du maire de Ziguinchor. Ayant espoir qu’il soit le cinquième président, ils veulent tous leur part du gâteau. Le doyen Habib Sy a désormais rejoint cette meute qui vit au crochet de la bête noire du président Macky Sall.

Habib Sy n’est plus à présenter dans le landerneau politique sénégalais. Cet homme fait partie des rares anciens compagnons de Me Abdoulaye Wade à être présent sur le champ politique. D’ailleurs, le troisième président de la République lui a tout donné. Le président de la conférence des leaders de Yewwi Askan fût directeur de cabinet de Wade-père. Il deviendra par la suite ministre d’État. Avant d’être ministre des Infrastructures et ministre de la Fonction publique. En 2009, il atterrit dans le cabinet du prédécesseur de Macky Sall. Un profil suffisamment riche pour être plus qu’un petit larbin d’un politicien en disgrâce.

habib
Habib Sy (à gauche) et Ousmane Sonko (à droite)

Mais Habib Sy a préféré servir les intérêts du maire de Ziguinchor. Depuis qu’il est dans la coalition Yewwi Askan Wi, il a pris cause et effet pour Ousmane Sonko. Toutes les positions qu’il prend depuis lors sont en faveur du patriote en chef. Il est même allé jusqu’à accuser le président d’être le seul fauteur de troubles dans ce pays. Dans sa logique de servir le maire de Ziguinchor, il avait juré que Sonko ne peut être envoyé en prison. « Soit il (Macky Sall) va tenter d’emprisonner Ousmane Sonko, ce qui n’est pas possible, soit il le laisse rentre chez lui. Dans les deux cas, Macky Sall ne va pas s’en sortir », déclarait l’ancien compagnon de Wade.

Ce sont ces genres de positions partisanes qui ont poussé beaucoup de membres de Yewwi à abandonner le navire. Cette coalition est la propriété exclusive du PROS (Président Ousmane Sonko). Et Habib Sy ne cesse de le démontrer. Après avoir annoncé sa candidature en fanfare, il semble abandonner cette idée au profit du patriote en chef. En effet, le doyen de la coalition Yewwi a décidé de parrainer le candidat de Sonko. Birame Souleye Diop a réussi à décrocher la signature de ce vieux baobab. Un soutien de taille faut le dire.

« S’engager aux côtés du peuple, c’est s’engager aux côtés de SONKO. Parrainer Bassirou Diomaye FAYE, le Choix de SONKO, C’est parrainer Ousmane SONKO. Je m’engage auprès du peuple, je Parraine BDF », a écrit Habib Sy sur les réseaux. Une décision qui renforce Bassirou Diomaye Faye. Mais qui éloigne le Président de la conférence des leaders de Yewwi Askan Wi de la course pour 2024. Et lui-même sait qu’il a renoncé à sa candidature. Un choix irréfléchi qui risque de lui tomber sur le dos quand la candidature du numéro 2 de l’ex Pastef sera rejetée par le Conseil Constitutionnel.

habib sy
Habib Sy qui signe la fiche de parrainage de Bassirou Diomaye Faye

Mais la question à se poser c’est pourquoi un grand homme d’Etat de la trempe de Habib Sy sert les intérêts d’un novice politique ? Pour répondre à cette question, il faut faire le tour des réseaux sociaux. De nombreux sénégalais soupçonnent l’ancien ministre de vouloir sa part du gâteau si Sonko ou quelqu’un de son parti arrive au pouvoir. Une réponse qui résume la situation actuelle. Si une personne qui a atteint l’âge de la retraite court derrière Sonko, ce n’est pas de gaité de cœur. Une chose que beaucoup de patriotes ont comprise.

Habib Sy a beau rendre visite à Sonko et parrainer Bassirou Diomaye Faye, il ne convainc pas les membres de l’ex Pastef. Connus pour leur franchise, beaucoup sont sceptiques vis-à-vis des actes que pose cet ancien membre du gouvernement de Wade. Habib Sy est un élément du système. Par conséquent, il est comptable comme les anciens présidents que Sonko a voulu fusiller. Ironie du sort quand on est avec le maire de Ziguinchor, on est lavé de tout péché.

Habib Sy devrait prendre exemple sur Khalifa Sall. À son âge, il doit refuser de servir les intérêts de la personne qui a failli plonger ce pays dans le chaos. Si les patriotes sont exclus de la course pour 2024, il aura du mal à revenir sur la scène politique. Son compagnonnage avec Ousmane Sonko a laissé une tâche indélébile sur son avenir politique.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra