Ultimate magazine theme for WordPress.

Il accuse son voisin de viols et lui fait passer un sale quart d’heure

0

L. Thiam, qui serait sujet à des troubles mentaux, a été condamné à trois reprises. Domicilié à Usine Bène Tally, le trentenaire profite apparemment de son état de santé pour verser dans la délinquance.

D’après Rewmi Quotidien qui donne l’information, il est impliqué cette fois dans une affaire d’agression. T. A. Sall, qui a passé un sale quart d’heure la nuit des faits, a expliqué aux enquêteurs avoir croisé son bourreau dans la rue, avant qu’il ne l’asperge de diluant et lui administre des gifles. Pis, il l’a délesté de ses 69.000 francs et cassé son portable.

Interrogé sur les graves accusations portées à son encontre, Thiam confie qu’il voulait se venger du plaignant qui, dit-il, le violait durant son enfance. Inculpé pour vol commis la nuit avec violence et dommage à la propriété d’autrui, le prévenu se rétracte devant le tribunal des flagrants délits de Dakar.

« Le plaignant est un voisin. Nous n’avons jamais eu de problème », assure-t-il. Le représentant du Ministère public a requis l’application de la loi. Pour la défense, il y a un doute quant au déroulement des faits, mais aussi sur la culpabilité du prévenu.

« On ne sait pas ce qui s’est exactement passé. Si la partie civile avait subi autant de préjudices, elle allait comparaître », estime Me Michel Ndong qui a demandé au juge de tenir compte de l’état psychique de son client et de le relaxer, à défaut, de lui faire une application bienveillante de la loi.

Au terme de sa plaidoirie, rapporte le journal, le président du tribunal a relaxé le prévenu.

laissez un commentaire