Inondations : Des « fous » de la politique veulent débattre avec Macky Sall

Inondations : Des « fous » de la politique veulent débattre avec le Chef de l’Etat Macky Sall

Comme une meute de loups affamés, des responsables de l’opposition veulent se saisir de l’engagement fait par le Président de la République à débattre sur les inondations avec qui le souhaite, pour se signaler. Tous se sont jetés sur le fromage lâché par le Chef de l’Etat Macky Sall lors de la clôture du Conseil présidentiel. Chacun cherche à intégrer le cercle prestigieux des débatteurs présidentiels.

Soyons sérieux ! Comme ce serait naïf de croire que le Président de la République Macky Sall pourrait se rabaisser à ce niveau pour débattre des inondations avec un politicien borné comme Ousmane Sonko qui cherche par tous les moyens à se faire un nom au Sénégal. Un homme comme Ousmane Sonko, obnubilé que par son seul désir d’être le leader de l’opposition au Sénégal.

Ousmane Sonko peut avoir cependant l’excuse d’avoir été auprès des populations en se rendant sur les lieux des inondations. Qu’en est-il cependant de ce charlot, Mamadou Lamine Diallo ? Un député « Yobaaléma » qui n’a jamais mis les pieds sur les lieux des inondations pour exprimer sa compassion auprès des populations, et qui a la prétention de débattre avec le Chef de l’Etat sur les inondations. Il s’est d’ailleurs disqualifié pour s’exprimer sur la question.

Et comme, il faut en rire ! C’est l’impopulaire Habib Sy de ce très minuscule parti appelé Parti de l’espoir et de modernité dont on se demande en dehors de lui, quels sont les autres membres de son bureau politique, qui lui aussi, se met dans les rangs. Habib Sy fait part de sa volonté de discuter avec le Chef de l’Etat sur les inondations. Habib Sy s’est-il occupé des populations de Linguère durant ces inondations ? un véritable nain de la classe politique que ne cesse de laminer Aly Ngouille Ndiaye lors des dernières élections. Aujourd’hui, c’est lui qui se lève pour demander un débat avec le Chef de l’Etat sur les inondations. S’est-il regardé devant un miroir ?

Une chose est certaine. Ce ne sont pas avec ces « fous » politique que le Président de la République va se rabaisser pour débattre.

La rédaction de Xibaaru