Ultimate magazine theme for WordPress.

Khaf laisse « Taxawu » à la merci de…Macky Sall

Le leader de Taxawu Sénégal, Khalifa Ababacar Sall
0

Taxawu Dakar de Khalifa Sall est mort. La perte de la mairie de Dalifort en est l’illustration parfaite. Et Khalifa Sall est le seul responsable. Même si l’on accuse certains ténors de l’APR d’avoir corrompu plusieurs conseillers municipaux, c’est parce que Khalifa sall n’a rien fait pour les sensibiliser. Il a tout simplement abandonné les pauvres conseillers de Taxawu Dakar de Dalifort.

Khalifa Sall : De l’espoir suscité à la déception

Au sein de l’opposition, Khalifa Ababacar Sall était celui qui incarnait le plus d’espoir aux yeux de l’opinion. Calme, serein, le leader de Taxawu Dakar transformé en Taxawu Sénégal, dégage le profil idéal pour devenir la principale alternative face au régime du Président de la République Macky Sall. Hélas, tout ce qu’il incarne, l’ancien maire de Dakar n’a jamais su le capitaliser, malgré toute son expérience politique.

Taxawu Sénégal est mort. La faute à Khalifa Ababacar Sall, un homme politique qui n’est pourtant pas né de la dernière pluie. La politique, Khalifa Ababacar Sall l’a dans le sang. Engagé très tôt dès son jeune âge en politique au sein de l’Union progressiste sénégalaise (UPS), l’ancêtre du Parti socialiste (PS), Khalifa Ababacar Sall a fourbi ses premières armes sous l’aile protectrice du premier Président de la République du Sénégal, feu Léopold Sédar Senghor.

Président du Mouvement des pionniers du Sénégal lancé alors par feu Léopold Sédar Senghor, ensuite secrétaire général de l’Union des jeunesses socialistes, Khalifa Sall très tôt engagé en politique, dispose de tous les atouts pour devenir un acteur incontournable sur la scène politique nationale. Seulement, depuis qu’il a été jeté en prison, ensuite libéré par une grâce présidentielle, Khalifa Sall qui suscitait l’espoir aux yeux d’une partie de l’opinion, déçoit malgré toutes les attentes placées en lui.

On ne le voit jamais aux premières loges des combats qu’engage le peuple sénégalais contre le régime du Président de la République Macky Sall. Khalifa Sall se montre toujours aux abonnés absents laissant ainsi les membres de la société civile, les activistes les engager. Seuls ses principaux lieutenants, Barthélémy Dias, Bamba Fall se distinguent. Khalifa Sall déçoit les espoirs placés en lui, et son mouvement politique Taxawu Sénégal se meurt.

L’illustration la plus parfaite est la perte de la mairie de Dalifort par Taxawu Dakar avec le décès du maire Idrissa Diallo. Tout le monde savait que depuis le décès d’Idrissa Diallo, le parti au pouvoir, l’Alliance pour la République (APR) allait déployer tous les moyens pour s’approprier cette mairie. Du fait de son manque d’implication personnelle dans le combat, Taxawu Dakar vient de perdre la mairie de Dalifort au profit de l’APR. Une grosse déception chez tous ses partisans.

Même si, on accuse certains ténors de l’APR d’avoir corrompu des conseillers municipaux de Taxawu Dakar pour obtenir le contrôle de la mairie de Dalifort, Khalifa Ababacar Sall est resté cependant les bras croisés. Il n’a rien fait pour sensibiliser les conseillers municipaux de Taxawu Dakar restés pourtant majoritaires à Dalifort. Il est resté chez lui comme si tout allait bien se passer. Khalifa Sall est comme Idrissa Seck. Ces deux personnages n’ont aucun respect pour leurs militants. D’ailleurs, les militants de Taxawu Dakar sont livrés à eux-mêmes.

La rédaction de Xibaaru

laissez un commentaire