Un intrus dans le cabinet du président…prend des décisions

Après un entretien téléphonique avec le Chef de l’Etat, Ahmed Khalifa Niasse annonce l’allégement du couvre-feu…avant même que le président n’en donne les instructions...

Ahmed Khalifa Niasse…un intrus au Palais

Soit, il est le porte-parole occulte du Président de la République Macky Sall, soit il fait office de shadow cabinet. Mais Ahmed Khalifa Niasse doit bien tenir un de ses rôles. Hier, c’est son bureau de presse, depuis son « Palais Ahmadyana » qui s’est fendu d’un communiqué.

C’est Ahmed Khalifa Niasse lui-même qui annonce aux Sénégalais avoir eu un entretien téléphonique axé sur la situation du pays. Selon le communiqué « A cet effet, le Président a dit à Dr Ahmed Khalifa Niasse qu’il va donner satisfaction à sa demande concernant l’allègement du couvre-feu en cette période de ramadan. Macky Sall va repousser l’heure du couvre-feu à 22 heures pour permettre aux musulmans de jouir d’un ramadan de sérénité. »

Suffisant pour poursuivre : « Dr Ahmed Khalifa Niasse appelle les Présidents des pays limitrophes à s’en inspirer pour les mêmes raisons. D’ailleurs, le Président tunisien qui est un ami de Dr Ahmed Khalifa Niasse l’applique à son pays ».

Pourquoi, le communiqué n’est pas paru des services de presse de la Présidence de la République, mais c’est Ahmed Khalifa Niasse lui-même qui annonce la nouvelle aux Sénégalais…depuis son « Palais Ahmadyana ».

Décidément Ahmed Khalifa Niasse n’est pas petit. Mais, la démarche pose problème. Si chacun, après un entretien avec le Président de la République, doit se mettre à divulguer les décisions que ce dernier va prendre, alors le Palais de la république ne sera plus qu’un grand château blanc vide. Il convient même pour les services de la Présidence de la République d’apporter de l’ordre de cela. D’autant que c’est le Chef de l’Etat lui-même qui au début de la propagation de la pandémie de la covid-19 s’était adressé à la nation pour annoncer les mesures prises. Maintenant c’est Ahmed Khaflifa Niasse qui donne les mesures à prendre par le président avant même que ce dernier n’en donne les instructions.

La rédaction de Xibaaru