Ultimate magazine theme for WordPress.

Kounoune : La « aawo » ébouillante son mari

0

Une dispute conjugale a tourné au drame. Les faits ont eu lieu à Kounoune, dans le département de Rufisque.

À en croire L’Observateur qui donne la nouvelle, le mari Al Ousseynou, 60 ans, a frôle la mort, après avoir été brûlé à l’huile chaude par sa première épouse.

D’après le récit du journal, tout est parti de la décision du mari de ne plus être de tour chez la ‘aawo » (première épouse) et d’une banale histoire de rideau utilisé par la « niarel » (2e épouse).

Penda Mbengue, 56 ans, a attendu que sa co-épouse aille prendre son bain pour décrocher le rideau. L’époux, qui a constaté les faits, s’en prend à sa fille. Mais, quand il a su que c’est sa première épouse qui en est l’auteur, il l’a retrouvée dans la cuisine et l’a engueulée.

Touchée dans son amour propre, elle soulève la marmite d’huile chaude qu’elle verse à son mari. Atteint par le liquide chaud, l’époux accusé de parti pris, a été évacué d’urgence à l’hôpital.

Muni de son certificat médical, frappé de 30 jours, le mari porte plainte contre sa « aawo ». Celle-ci a été arrêtée et gardée en vue.

La « aawo » et son fils El H. Malick Sall ont été déférés, mercredi dernier, pour, respectivement, menaces de mort à ascendant et coups et blessures volontaires.

laissez un commentaire