Ultimate magazine theme for WordPress.

La grosse bourde de Benno qui risque de coûter cher à Macky…pour les Locales

0

Et c’est parti pour des jours mouvementés pour les leaders politiques. La campagne électorale en vue des prochaines élections territoriales du 23 janvier 2022 a démarré depuis minuit. Opposition et pouvoir haranguent les troupes pour faire feu et flamme en vue de ces élections. Et c’est la machine de guerre Benno Bokk Yakaar qui a pris les devants. Elle a cassé la tirelire, plus de 3 milliards, pour avoir le maximum de représentants dans les communes et départements. Alors qu’elle est donnée favorite, cette méga coalition a commis une très grosse erreur qui risque de leur coûter très cher pour ces joutes.

Si Benno Bokk Yakaar pense qu’elle gagnera les locales en claquant des doigts, elle se trompe lourdement. Même si tous les sondages leur donnent vainqueurs, les membres de cette coalition devront faire face à leurs propres démons. Les détournements auxquels des directeurs généraux appartenant à cette coalition sont mêlés, ont fini par jeter le discrédit sur cette machine de guerre de Macky. Alors que ces questions ne sont pas réglées, c’est au tour des députés de la majorité d’œuvrer pour leur défaite. A quelques jours des locales, ils viennent d’attiser la colère des sénégalais.

Alors que beaucoup de sénégalais demandaient la criminalisation de l’homosexualité, ces élus ont refusé de soutenir ce projet loi. « L’article 319 du Code pénal du Sénégal condamne déjà tous les actes contrenatures. Et la condamnation, c’est de 1 à 5 ans de prison, et une amende allant de 100 Mille francs à 1,5 million de F CFA », c’est en ces mots que le Président du groupe parlementaire de Benno Bokk Yakaar tentait d’expliquer leur position. D’ailleurs même le bureau de l’Assemblée a rejeté ladite loi, jeudi dernier.

benno
L’Assemblée Nationale du Sénégal

Mais ce rejet et la position prise par Benno Bokk Yakaar font grand bruit à quelques jours des élections. Et cette fois-ci c’est Touba qui, d’un ton ferme, s’oppose aussi à ces pratiques aux antipodes de nos valeurs religieuses et morales. « Nous encourageons toutes les démarches légales visant à lutter contre ce crime odieux et dénonçons toute tentative pour le défendre », lit-on dans un communiqué de cellule « Rawdu Rayâhîn » au nom du khalife des mourides Serigne Mountakha Mbacké, parcouru par Xibaaru.

Cette position du Khalife des mourides donne un autre ton à cette affaire. Ainsi Touba se démarque complètement de la position de la mouvance présidentielle. Et cela risque d’être préjudiciable à Benno Bokk Yakaar. En effet, Macky Sall est en train de se refaire une santé auprès de l’électorat Mouride.

Avant le Magal, le locataire du Palais avait inauguré un hôpital de dernière génération d’une valeur de 300 millions et déclaré le lundi, lendemain du Magal, journée chômée et payée. Des efforts qui avaient commencé à payer. Car à Touba on voyait Macky avec un autre œil. Mais les députés de Benno viennent de mettre du sable dans le plat. En déclarant urbi et orbi qu’ils ne soutiendraient pas ce projet de loi, ils envoient Macky Sall à l’abattoir…

Après Touba, des Khalifes généraux, comme Serigne Babacar Sy Mansour, vont sans doute donner leur position sur cette affaire. Et si Macky Sall s’attire la colère des familles religieux, à quelques jours des locales, il pourrait se retrouver dans une position défavorable. Et l’opposition pourrait sauter sur l’occasion pour lui envoyer un coup fatal.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire