La Côte d’ivoire s’embrase…déjà 5 morts

La candidature d’Alassane Ouattara a déjà fait 5 morts et plusieurs blessés à Abidjan et dans des localités de la Côte d’Ivoire.
L’appel de leaders de l’opposition à des manifestations contre la candidature d’Alassane Ouattara a fait en deux jours près de cinq morts et plusieurs arrestations notées, selon RFI qui cite un haut gradé de la police.

Des manifestations ont éclaté à Abidjan et l’intérieur du pays suite à la candidature du président Alassane Ouattara à l’élection d’octobre. Le parti d’opposition PDCI parle même de près de 90 blessés pour la seule ville de Daoukro.
Des manifestants ont enflammé des pneus sur la chaussée et plusieurs d’entre eux ont été blessés mais aussi des forces de l’ordre, selon la presse ivoirienne. Les échauffourées d’hier, ont été particulièrement violentes à Bonoua, ville de l’ex-première dame de Côte d’Ivoire, Simone Gbagbo selon le média français où un face-à-face tendu entre manifestants et la police a bloqué la route internationale menant  de la Côte d’ivoire au Ghana.

Deux décès ont été enregistrés dans cette ville où « le commissariat de police a été pris d’assaut et incendié » par les manifestants, révèle toujours RFI. Dans la commune de Yopougon, des affrontements entre policiers et manifestants ont paralysé la circulation dans la zone du palais de justice. Même scène à Port-Bouët. Seule la commune huppée de Cocody, est restée calme.